Le Racing et le Fola tranquilles, Pétange à l’arraché

Les pensionnaires de BGL Ligue auront su faire respecter leur statut, pour ces quart de finale de Coupe : Le Fola et le Racing l’ont en effet logiquement emporté sur les pelouses respectives de Kaerjeng et Schifflange, malgré des oppositions valeureuses. Dans le duel entre Pétange et Ettelbruck, c’est l’Union, dans les tout derniers instants, qui arrache finalement la qualification.

Kaerjeng 0 – 4 Fola : Mura nostalgique du Fola

À l’expérience. La première mi-temps, pourtant, aura laissé de l’espoir pour les locaux. Car l’UN Kaerjeng est rentré dans sa rencontre avec autorité, se procurant plusieurs opportunités face à un Fola parfois en difficulté. Mais le tenant du titre en BGL a su prendre son temps avant de monter petit à petit en puissance. Après deux belles opportunités d’ouvrir le score, les visiteurs finissent par prendre les devants graçe à un coup de pouce d’un joueur qui leur appartenait encore il y a quelques mois : malheureux, Mura dévie le ballon dans ses propres filets, et fait passer le Fola devant (0-1, 38e). Kaerjeng, pourtant enthousiasmant pendant trente bonnes minutes, se sentira d’ailleurs heureux de revenir aux vestiaires avec un seul but d’écart, passant tout proche d’en concéder un second sur CSC.

Néanmoins, l'ouverture du score inscrit, le club eschois va ensuite dérouler en seconde période, en particulier grâce à des contres ravageurs. Jacquel va d’abord profiter d’un véritable caviar d’un Mustafic excellent durant l’intégralité de la rencontre (0-2, 51e), avant que ce dernier, lui aussi bien trouvé, ajuste tranquillement le portier adverse des suites d’un joli service, mais aussi de l'aide d’un décidement malheureux Mura (0-3, 65e). Les vagues offensives se succèdent, et Mustafic, toujours aussi à l’aise s’offre un doublé après un déboulé de Correia côté gauche. Guillaume Mura, lui, achève sa soirée cauchemardesque par un second jaune, synonyme d’expulsion. Le Fola continue sur sa bonne dynamique et accède donc au dernier carré, tandis que Kaerjeng s’arrête là, et se renconcentre sur son principal objectif : la montée en BGL Ligue.

Schifflange 0 – 3 Racing : Le Racing vient à bout de Schifflange 

Il y avait une division d’écart dans ce quart de finale, et le Racing, pensionnaire de l’élite, avait à coeur de le prouver. Un désir très clair en début de rencontre, puisque pendant trente minutes, les visiteurs font quasiment cavaliers seuls. Une domination intense, qui ne se concrétise pas en avantage au score, puisque le RFCU manque de réalisme. À l’image de Rossi, qui touche deux fois les poteaux en une minute dès le début de rencontre, avant d’encore rater une bien belle opportunité à la 32e minute.

Les locaux réagissent finalement passée la demie-heure de jeu : Agovic, sur un centre côté gauche a tout le temps d’ajuster sa tête, mais Ruffier s’allonge formidablement et dévie en corner. Schifflange s’offre une nouvelle opportunité splendide d’ouvrir la marque juste avant la pause, mais Marques, bien trouvé côté droit, ne peut cadrer. L’arbitre renvoie alors les deux formations aux vestiaires, dans un match où le Racing devrait tout de même être devant.

Alors que Schifflange pouvait légitimement croire en ses chances, le Racing va frapper vite, et fort. Rossi est d’abord parfaitement trouvé dans la surface, et se rattrape de son imprécision en première mi-temps en finissant d’une belle volée. Tinelli en profite alors pour s’offrir assurément le plus beau but de la soirée, d’une frappe extraordinaire aux 30 mètres sur laquelle Conti ne peut rien. Mabella s’invite ensuite à la danse, après une perte de balle grossière de l’arrière-garde locale, et plie tout suspense. Trois buts en dix minutes, et une qualification assurée pour le dernier carré.

Pétange 2 – 0 Etzella : Pétange arrache sa qualification 

Dans ce duel entre pensionnaires de BGL Ligue, l’indécision aura été longue. La faute à deux équipes ayant à coeur de l’emporter, et qui se sont longtemps rendus coup pour coup. Dans une première mi-temps fort animée, les occasions auront été assez conséquentes, mais le score demeure vierge. Ettelbruck ne se prive pas de mettre la pression, et peut regretter cette énorme opportunité de Nwanne aux alentours de la demie-heure de jeu, qui manque de précision. En face, Pétange, comme souvent, compte sur son joyau Abreu pour dynamiser le jeu. Mais ce sont tout de mêmes les visiteurs qui se procurent le plus d’occasions, sans jamais faire preuve de réalisme. Nwanne passe encore une fois proche de matéraliser la belle performance d’Ettelbruck, mais sa tête, aux seize mètres, manque de puissance. L’arbitre renvoie alors les deux équipes aux vestiaires.

En seconde période, la rencontre suit sensiblement le même cours, avec une équipe d’Etzella décomplexée, et un Union Titus toujours aussi dépendant d’Artur Abreu. Ce dernier passe d'ailleurs proche d’ouvrir le score à la 66e, quand il tente un lob peu académique, mais le ballon file au-dessus de la cage. Alors que la rencontre demeure toujours aussi incertaine, un fait de jeu va grandement influencer la fin de match : sur un contre, Nwanne se retrouve en position de dernier défenseur et fauche Pina. L’arbitre prend alors la décision d’expulser le joueur. Un choix lourd de conséquences, puisque l’Union va alors pousser pour remporter ce quart de finale, et finir par briser la défense adversaire. Jeck, trouvé dans la surface après un long centre de Kobyliansky, transperce les filets adverses et libère tout un club. Le second but, signé Goncalves lors d’un dernier contre face à une équipe d’Etzella à l’abordage, le confirme : Pétange verra bien les demi-finales de la Coupe de Luxembourg.

Latest news
Related news