Promotion d’Honneur : Steinsel et Canach reviennent dans le match

Il y a deux semaines, on annonçait que Steinsel et Canach allaient fort probablement devoir se contenter de lutter pour éviter la descente directe. Aujourd’hui, les choses ont complètement changé. L’Alisontia sort d’une première semaine anglaise ponctuée d’un 9 sur 9 dans laquelle elle a dominé l’US Esch (3-1), surpris le leader Käerjeng (0-1) et éteint Mamer (0-2). La Jeunesse Canach, fort de son succès 0-3 à l’US Esch, lui a emboîté le pas. La lutte pour le maintien a connu un nouveau tournant…

Steinsel met un terme à la série de Mamer

Avant ce weekend, la dernière défaite de Mamer remontait au 13 novembre 2021. Cette série de 14 matchs sans défaite a subitement pris fin ce dimanche lors de la réception de Steinsel. Engagé dans la lutte pour le maintien, l’Alisontia a su continuer sa bonne dynamique entamée le weekend précédent contre l’US Esch et confirmée mercredi dernier à Käerjeng. 0-0 au repos, Steinsel a l’avantage dès le retour des vestiaires grâce à un pressing haut et une finition remarquable de De Sousa. En infériorité numérique suite à l’exclusion de Papadopoulos, Steinsel est parvenu à résister et même à doubler la mise par Kops qui surprenait Federspiel en glissant le cuire au premier poteau sur une frappe depuis l’entrée du grand rectangle. Le score n’évoluera plus au grand plaisir du deuxième buteur de la journée. « C’était une bataille du milieu de terrain », expliquait-il. « Ils avaient clairement la possession, mais on a été les plus réalistes en marquant nos deux occasions. (…) On a eu un peu peur quand on a reçu la carte rouge, mais on savait qu’on était bien en place. On a ensuite ce petit brin de chance pour marquer le 0-2 à 10 contre 11. (…) On vient de signer un 9 sur 9 que personne n’aurait cru possible. Mais tout ça n’aura servi à rien si on perd mercredi contre Canach. »

L’autre bénéficiaire de cette journée dans le bas de tableau s’appelle justement Canach qui s’est imposée 0-3 sur le terrain de l’US Esch grâce à un Fine Bop des grands soirs. L’US Esch se retrouve dès lors 15e, soit descendant direct, avec 27 points. Elle accuse un retard de 2 points sur Canach et 3 sur Steinsel qui est revenu à hauteur de Bissen (défait 3-0 à Mondercange). Avec 34 points, Mersch a quant à lui pris ses distances suite à sa victoire 2-0 contre Berbourg.

Mondercange et Käerjeng en ballotage très favorable

La semaine dernière, on avait annoncé que Käerjeng avait fait un grand pas vers le titre. Seulement, après sa défaite contre Steinsel mercredi, tout est à refaire. Le FCM est même revenu provisoirement à hauteur de l’UNK en attendant la réception de Schifflange, mardi 20h, par ces derniers. Mais de toute manière les deux premières places attribuent une montée directe, et dans cette optique, Mondercange et Käerjeng ont déjà fait la bonne opération, puisqu’ils relèguent désormais Mamer, le 3e, à 6 points, alors qu’il n’en reste plus que 9 à récolter. Junglinster et Rumelange avaient de leur côté l’occasion de se rapprocher à respectivement 2 et 4 points de Mamer et ils ne s’en sont pas privés. 

La Jeunesse Junglinster s’est aisément imposée 0-4 sur le terrain de Mertert-Wasserbillig. Rumelange a connu de son côté plus de difficultés. En déplacement à Medernach, l’USR s’est fait peur. C’est en effet l’équipe locale qui a ouvert le score par De Oliveira bien servi par une superbe ouverture de l’extérieur du pied de Palma. Mais cet avantage n’a duré qu’un petit quart d’heure, réduit à néant par un Michaux totalement oublié dans le grand rectangle. En deuxième mi-temps, Lourenco profitait de l’une des seules erreurs de Parnasse cette saison pour placer Rumelange définitivement aux commandes. 1-2 score final, de quoi nourrir des regrets dans le chef d’Olivier Lickes, le coach de Medernach. « S’il fallait résumer la rencontre, je dirais qu’en première mi-temps, Rumelange était un peu mieux en jambes que nous, même si on a mené 1-0. En deuxième mi-temps par contre, on était mieux dans le match qu’eux. On a plus entrepris qu’eux pour marquer le 2-1, mais sur une erreur individuelle, on encaisse le 1-2. Comme souvent ces dernières semaines, on tient tête à l’adversaire. On est même parfois meilleurs. Mais on perd le match sur un erreur individuelle. On récompense l’adversaire plutôt que de nous récompenser nous », regrettait-il. 

Les brèves

Tun Held (Double buteur pour le FC Marisca Mersch) : « On ne pouvait pas rêver meilleur début de weekend. C’est une victoire importante qui nous permet d’être plus sereins pour les derniers matchs. C’est une victoire nette. On aurait pu marquer plus, on a touché l’une ou l’autre fois les montants, on a raté l’un ou l’autre tir. Comme souvent, on a fait durer le suspense, mais pour une fois depuis longtemps, on a su garder le 0 derrière et on a très bien défendu. » Mersch 2-0 Berbourg.

Henrique Da Silva Gomes (Capitaine du FC Yellow Boys Weiler-la-Tour) : « Aujourd’hui, c’était un jour sans. On a eu du mal à rentrer dans le match et on prend des goals qu’on aurait facilement pu éviter. Mon but, c’est juste un but. Quand on est défenseur et qu’on encaisse cinq buts, en marquer un, ça ne sert pas à grand-chose. J’aurais préféré ne pas marquer et que l’équipe gagne ou fasse un nul. Mais il y a des matchs comme ça… » Weiler-la-Tour 1-5 Bettembourg.

Roni Souto (Entraîneur du FC Jeunesse Junglinster) : « On jouait contre un adversaire qui connaissait déjà son destin. On devait faire un match sérieux et marquer ce premier but pour nous libérer. Ensuite, il fallait marquer un maximum de goals pour soigner la différence de buts. Il reste trois matchs à jouer et plus que jamais on doit les prendre comme des finales. On fera les comptes après. (…) Notre saison est déjà réussie, mais on ne peut plus se cacher. On va jouer pour rester à la 4e place, voire pour prendre la 3e. » Mertert-Wasserbillig 0-4 Junglinster.

Fine Bop (Triple buteur avec la FC Jeunesse Canach) : « Aujourd’hui, on s’est bien battus. On a respecté les consignes du coach et on est sortis victorieux. On savait qu’ils allaient sortir pour essayer de marquer tôt et on a bien géré. Ce n’était pas facile, parce que certains joueurs, dont moi, font le ramadan. Dès que j’ai ouvert le score, ils ont été obligés de prendre plus de risques et on les a contrés. (…) Jusqu’à la fin du championnat, il n’y aura plus de calcul. Tous les matchs sont importants. » US Esch 0-3 Canach.

La rencontre à ne pas manquer : Canach – Mamer

Si nous n’avions pas été en fin de saison, nous aurions désigné le match Junglinster – Mondercange. Mais compte tenu de la situation actuelle, nous ne pouvions pas ne pas choisir l’affrontement entre Canach et Mamer. C’est simple, c’est le seul match du weekend prochain qui aura une influence directe sur les quatre barrages. Un simple match nul serait trop peu pour ces deux équipes qui risqueraient alors de se retrouver en situation inconfortable. Seul un résultat comptera, la victoire. 

Andy Foyen

Latest news
Related news