Luc Holtz : « Continuer de préparer la Ligue des Nations »

En conférence de presse avant la rencontre de demain face à la Bosnie, et quelques jours après la défaite contre l’Irlande du Nord, le sélectionneur des Roud Léiwen a mis l’accent sur l’importance du contenu avant le résultat. Si Luc Holtz jouera toujours la gagne, le but semble néanmoins être ailleurs : préparer la Ligue des Nations du mois de juin.

C’est un évènement assez rare pour être signalé. Le sélectionneur se retrouve avec un groupe au complet et sans le moindre pépin physique. Une bonne nouvelle pour Luc Holtz, qui devrait néanmoins offrir du temps de jeu à certains visages moins habitués à commencer titulaire. « Dans ma tête, c’est prévu de faire tourner à certains postes. Je veux voir certains de mes joueurs avec un temps de jeu plus conséquent qu’en temps normal. »

Une décision qui s’explique avant tout par un but de donner une chance à des joueurs moins habitués à la titularisation, mais aussi dans le but de pouvoir continuer de tester des nouveaux systèmes : « Ce qui est important, c’est d’avoir de nouvelles options de disponible. On a essayé déjà par le passé, avec plus ou moins de réussite, et on doit continuer afin d’améliorer la polyvalence et les options de la sélection. »

Si le résultat ne sera pas la priorité, il y aura un réel désir de corriger quelques erreurs qui ont pu coûter cher face à l’Irlande du Nord, au point d’en perdre la rencontre. « On doit insister par le message, pour réussir à leur faire comprendre ce qui a été bon et moins bon à certains moments, et continuer de corriger ces petites erreurs.  On doit devenir plus précis dans les deux zones de vérité ».

Christopher Martins, lui aussi en conférence de presse et particulièrement bon lors de ses dernières sorties avec la sélection assume de plus en plus son rôle de leader au sein du groupe. « Je vois bien que je joue de plus en plus en sélection, et cela implique des responsabilités. J’assume ce rôle de patron pour aider le pays et les jeunes ». Un Christopher Martins concentré avant tout sur le football, et qui, interrogé sur sa situation en Russie, préfère mettre l’accent sur son rôle de footballeur, et rien d’autre. S’il ne cache pas que la situation est forcément complexe et unique, le milieu de terrain se concentre sur son métier.

Thill va devoir se battre :

C’est une situation qui n’est pas passée inaperçue. Après avoir mis sur le terrain une équipe qui semblait des plus compétitives face à l’Irlande du Nord, Sebastien Thill est lui resté sur le banc. Une décision justifiée par le sélectionneur par une grande concurrence et un niveau particulièrement élevé à ce poste. « Il y a une réelle concurrence au poste de milieu défensif, avec entre autres Leandro Barreiro et Christopher Martins qui jouent aussi dans certains des meilleurs championnats du monde. On peut aussi parler de Matias Olesen, qui a eu ses premiers minutes en Bundesliga il y a peu. Sebastien, comme tous les joueurs, va devoir se battre, et mon rôle est tours de mettre en place l’équipe que j’estime la plus compétitive ». Sebastien Thill est prévenu.

 

Latest news
Related news