Le Titus part en reconquête, le Progrès et Wiltz les yeux dans les yeux

Le trio de tête négocie un virage a priori aisé sur le papier lors d'une vingtième journée qui verra deux oppositions entre équipes candidates à la quatrième place.

En plein reformatage, l'Union Titus Pétange va rencontrer le Fola et le Swift en une semaine. Jouera-t-il un rôle d'arbitre? «On peut le voir comme ça», juge le nouvel entraîneur Nicolas Grézault, «mais je suis davantage tourné vers la saison prochaine. L'absence de descendants me pousse à lancer un grand chantier qui comprendra plusieurs phases avec la volonté d'amener un groupe à maturité dans six mois.»

Il a parfois fallu une boussole pour se repérer dans un club qui a changé d'entraîneur à trois reprises depuis la préparation estivale et où la rotation n'est pas un vain mot. «Certains sont partis, d'autres absences sont le résultat du choix de l'entraîneur et puis il y a tous les blessés», analyse Grézault. On est en droit de se demander si cet atelier expérimental pourra mettre à l'épreuve une équipe du Fola qui reste sur sept victoires consécutives.

«Des latéraux impressionnants, une verticalité dans le jeu, des transitions bien au point: cette équipe est complète et n'a pas volé sa place de leader», ponctue l'ancien entraîneur des jeunes de la Fédération.

Les deux équipes qui entendent contester la suprématie du club doyen ne semblent pas en danger ce samedi. Dudelange espère se remettre à l'endroit à Rosport après sa sortie de route contre Hespérange. Le Swift, lui, veillera à ne pas tomber dans sa zone de confort face à des Hammois qui ne lâchent pas l'affaire.

La course à la quatrième place reste plus ouverte que jamais avec six équipes en deux points et des tendances qui peinent à se dégager. La fragilité qui habite tantôt le Progrès, tantôt Differdange brouille les pistes. Dimanche, Niederkorn reçoit des Wiltzois capables du meilleur lorsqu'ils ne sont pas déforcés alors que l'US Hostert, qui ne fait plus rire, accueillera une Jeunesse peu convaincante contre Etzella lundi dernier. Et ce n'est rien de le dire.

Le Racing, sans doute doté du potentiel le plus impressionnant avec le Progrès, sera le premier de cordée des prétendants à l'Europe ce samedi en déplacement au Deich. Differdange, piégé par Hostert, s'en va en appel à Rodange avec le duo Caillet-Burger épaulé par Philippe Lebresne.

Christophe Nadin

Le programme

Samedi à 16h

Rosport – F91

Samedi à 18h

Etzella – Racing

Samedi à 19h

Fola – Titus Pétange

Samedi à 19h30

Swift – RM Hamm Benfica

Dimanche à 16h

Progrès – Wiltz

Mondorf – Strassen

Hostert – Jeunesse

Rodange – Differdange

Latest news
Related news