Le Racing veut conserver son rang

Après une série de trois défaites consécutives avant la trêve qui a un peu plombé l’ambiance et le moral de tout le monde, le club de la capitale espère rapidement repartir sur de meilleures bases et enchaîner les succès. Les ciel et blanc restent plus que jamais concentrés sur leur volonté de finir dans les quatre premiers.

Le club de la capitale, qui était sur de très bons rails en cette première partie de saison — occupant même la place de leader pendant un temps — est finalement resté avant la trêve sur une bien mauvaise série de trois défaites consécutives, le laissant scotché à la 5e place. Un bilan que Jeff Saibene, l’entraîneur, souhaite néanmoins relativiser : « Il s’agit de trois matchs assez différents. À Rosport, on démarre bien pendant vingt minutes avant qu’un carton rouge ne nous plombe. On perd 3-0 à la fin, mais le carton change complètement la physionomie du match. Ensuite chez nous, contre le Fola, les débats sont équilibrés, on peut clairement gagner ce match. La partie la plus décevante, finalement, est contre Strassen, où l’on perd 3-0. On avait des suspendus, des blessés, et on s’est rendu compte que lorsqu’il nous manquait deux ou trois leaders, c’était très difficile pour nous de compenser. Cette série de défaites nous a fait mal en tout cas. » 

Pas de quoi cependant doucher les ambitions des ciel et blanc en haut du classement. Jeff Saibene ne doute pas des capacités des siens : « Il faut qu’on réussisse une bonne reprise. On a montré qu’on en était capables, on était encore leader de BGL Ligue à trois semaines de la trêve. J’espère qu’on pourra bien repartir, même si tout est fragile. Mais à la base, je pense qu’on a l’équipe pour jouer les quatre premières places. » 

Pour atteindre cet objectif, les joueurs du Racing devront rapidement corriger quelques mauvaises habitudes : « On encaisse trop de buts sur coups de pied arrêtés. On encaisse trop de buts tout court d’ailleurs, alors qu’offensivement, on n’est pas trop mal. Mais on ne peut pas prétendre aux premières places en étant si friables derrière sur coups de pied arrêtés. On a beaucoup bossé ces phases arrêtées pendant le stage de préparation. »

Un stage en Espagne très positif, qui nourrit l’espoir d’une belle deuxième partie de saison : « On a profité de conditions exceptionnelles avec une météo incroyable et des terrains magnifiques. On termine par un match amical contre le Dynamo Kiev, on perd 4-0, mais le contenu était convaincant. L’équipe s’est bien comportée, en montrant une belle énergie. Au final, on a fait un stage de très bonne qualité », résume Jeff Saibene. Ces moments de partage collectif lui ont également permis de cibler les aspects à modifier ou à améliorer. « Nous devrions peut-être davantage varier notre jeu. Nous sommes souvent adeptes d’un pressing haut, d’attaquer haut. Nous devrions essayer de trouver un équilibre et savoir parfois attendre un peu plus bas… »

Sur le marché des transferts, le départ de Farid Ikene ne semble pas perturber l’entraîneur principal du Racing plus que ça : « Si un gars veut partir, on le laisse partir. Farid est parti, on trouvera d’autres solutions… » Surtout que sur le plan sanitaire, « tous nos joueurs sont désormais vaccinés ». Même si plusieurs cas de covid se sont malgré tout déclarés pendant la préparation. « Mais je préfère maintenant qu’en plein milieu de la deuxième partie de championnat. »

Le Racing redémarrera en accueillant Rodange, actuellement 15e du classement. 

Latest news
Related news