Dominik Stolz « Jouer chaque match comme une finale »

Comme chaque saison, Dominik Stolz enchaîne les belles performances pour son club. Un Swift Hesperange en difficulté sur le début de saison mais qui peut, en une semaine, recoller au sommet du classement. Entretien avec un joueur offensif au beau touché, et à la parole claire.

Le dernier match a été gagné contre Mondorf avec difficulté, mais nous avons également vu plus d'opportunités de votre équipe. La clé d'une deuxième partie de saison réussie est-elle de se créer plus d'occasions ?

Je pense que le match aurait pu être très différent contre Mondorf, mon but en première mi-temps n'était pas hors-jeu car le ballon venait du joueur adverse et nous n'avons pas reçu un penalty pourtant éviter. Mener deux à zéro dans une rencontre comme celle-ci va permettre une dynamique complètement différente. Mais en général, ce n'est un secret pour personne que nous n'avons pas créé suffisamment d'occasions de marquer tout au long de la saison et que nous devons mieux utiliser celles que nous avons pour marquer. Nous devons travailler là-dessus tous les jours.

Avec seulement 29 buts cette saison, Hesperange affiche l'un des plus mauvais total des équipes en haut du classement. Comment expliques-tu ce faible nombre de buts marqués ?

Lors de l’intersaison, nous avons vécu beaucoup de changements dans notre équipe, tout cela prend juste du temps, et nous n'avons pas encore pu compenser les départs, surtout en ce qui concerne les buts. J'espère que nous pourrons désormais améliorer significativement notre bilan en seconde partie de saison.

Comment se passe la relation avec Aniello Parisi jusqu'à présent ?

La communication avec le coach est très bonne. Vous pouvez voir qu'il se soucie beaucoup et veut faire avancer l’équipe. Évidemment, il faut toujours donner du temps à une personne avant de juger, mais je pense que nous sommes sur la bonne voie avec lui.

Le mois de mars vous verra affronter 4 équipes qui sont dans le top 8. La saison se décidera-t-elle à ce moment-là ?

Ce n'est pas la bonne approche de voir les choses comme ça. Dans la situation où nous sommes en ce moment, ce ne sont pas les quatre matchs contre les adversaires directs qui vont faire la différence, mais tout simplement tout les matchs restants de la seconde partie de saison. Nous savons que nous ne pouvons pas nous permettre trop de dérapages si nous voulons accrocher les meilleurs places au classement.Gagner contre ces quatre équipes du haut de classement et perdre des points  ensuite contre les équipes derrière nous coûtera tout autant. Nous devrions jouer chaque match comme une finale.

Pétange et Ettelbruck sont vos deux prochains matchs, et deux victoires pourraient vous permettre de vous rapprocher de la tête du championnat. Les six points sont-ils absolument indispensables pour ces rencontres ?

On sait que si on réussit le match contre Pétange, on sera à six points du leader, mais ça ne nous aide pas de constamment regarder le classement, mais plutôt d’aller de match en match. Il est important que nous nous regardions davantage nous-mêmes et pas la concurrence. C’est à nous de tout donner et ne pas toujours s'adapter aux adversaires. Ensuite, nous aurons de bonnes chances de ramener les points à la maison lors de ces deux matchs.

Demain, vous jouerez sur une pelouse qui a été assez violemment endommagée par les intempéries il y a dix jours. Es-tu inquiet de la qualité du terrain ?

Je pense que tout le monde sait qu'à Pétange, c’est toujours un déplacement compliqué, l'endroit est très petit et pas toujours en si bon état. Surtout maintenant, après le dernier match sur cette pelouse, nous savons ce qui nous attend, mais cela ne peut pas être une excuse, nous devons accepter le terrain tel qu'il est et jouer notre meilleur football.

Tu as marqué 11 buts, fait quelques passes décisives, ce qui représente près de la moitié des buts marqués par votre équipe. Es-tu dans l'une des meilleures formes de votre vie ?

Je ne pense pas que je sois dans la meilleure forme de ma carrière, je pense que vous pouvez voir que j'ai été assez constant au fil des ans au Luxembourg jusqu'à présent. La première partie de saison n'a pas été facile pour moi non plus, car c'est toujours un nouveau défi avec une nouvelle équipe. Cependant, j'aurais pu marquer plus de buts cette année. Je veux simplement continuer à aider l'équipe avec mes objectifs et mes exigences.

Ton contrat expire dans six mois. Tu as envie de continuer l'aventure chez Swift ?

Ce n'est pas tout à fait ça, car le club a la possibilité de le prolonger d'un an, mais j'ai aussi la possibilité de quitter le club. Le club et moi allons nous asseoir ensemble au cours des prochaines semaines et ensuite voir comment les choses se passent. Mais je peux certainement imaginer continuer à jouer pour Hesperange.

Ton renouvellement pourrait-il dépendre de la qualification ou non d'Hesperange aux compétitions européennes ?

Je pense que tous les footballeurs qui ont la chance aimeraient jouer au niveau international, mais cela n'a rien à voir avec ma future décision. Je suis concentré sur les matchs. Le moment viendra de se demander si on est heureux, à l’aise dans le club, et si tout va bien, de continuer l’aventure ici.

Latest news
Related news