Luca Kremer : « Si on ne joue pas nos matchs à fond, on ne gagnera pas »

Le pivot repositionné arrière gauche du Standard s’est confié à Mental! sur sa déception de ne pas avoir pu accéder au groupe vainqueur, des prochaines échéances et de ses ambitions pour le futur.

Il y a quelques semaines, vous n’avez pas réussi à accéder aux play-offs pour le titre au terme d’une bataille avec Mersch. Est-ce que ça a été une grosse déception pour vous ?

Oui bien sûr, on était très déçus. Notre but était d’accéder au groupe vainqueur car nous n’avions pas réussi à le faire l’année passée, donc au terme du dernier match, on était vraiment déçus.

L’objectif, on imagine que c’est de terminer à la première place ?

Oui exactement, on veut terminer premier dans ces play down et l’année prochaine essayer une nouvelle fois de jouer dans le meilleur groupe !

N’est-il pas un peu compliqué de garder la même motivation dans le groupe relégation que si vous aviez été dans le groupe pour le titre ?

Je ne sais pas… Dans le groupe pour le titre, on n’aurait pas réussi à gagner beaucoup de match, peut-être un. Là, on donne toujours autant notre maximum, notamment contre les quatre grandes équipes de notre groupe, pour accrocher cette première place. Ce n’est peut-être pas la même motivation, mais on sait que si on ne joue pas nos matchs à fond, on ne gagnera pas.

Au niveau de la visibilité, il y a aussi moins d’opportunité, le niveau est plus faible…

Oui, c’est sûr, je ne sais pas si beaucoup de gens viennent voir des matchs dans ce groupe, donc ce serait forcément mieux de jouer avec les meilleures équipes.

D’un point de vue personnel, comment se passe ta saison ?

Je suis plutôt content de ma saison. Je pense m’être amélioré cette saison avec l’arrivée du nouvel entraineur, Martin Hummel. Toute l’équipe s’est améliorée par rapport à l’année passée, même si au début, c’est toujours un peu plus compliqué quand un nouvel entraineur arrive et qu’un nouveau système se met en place. Je pense qu’au final, on sera beaucoup mieux.

Comment est-ce que tu vois ton avenir ? Tu as l’ambition de trouver un club plus huppé au Luxembourg, de partir à l’étranger… ?

L’année prochaine, je vais aller en Allemagne pour mes études, donc je jouerai là-bas. Après les études, je n’ai pas encore de plan concret à ce niveau.

Devenir handball professionnel pourrait t’intéresser ?

Ce n’est pas mon rêve, mais si ça se passe, je ne vais pas dire non ! (Rires)

Au niveau de la sélection nationale, quel est ton objectif ? Y trouver une place dans le futur ?

Jouer en équipe nationale, c’est un rêve. Porter le maillot de la sélection chez les jeunes a toujours été une grande opportunité mais je sais qu’il y a beaucoup de concurrence à mon poste pour espérer avoir une place chez les A. Je suis encore jeune, donc j’ai encore un peu de temps !

Latest news
Related news