Joe Faber : « Gagner face à nos concurrents directs »

Le joueur du Mersch75 revient sur la belle performance de son équipe face au HB Dudelange et dévoile les ambitions du club pour cette saison.

Comment juges-tu le match face à Dudelange ce week-end ?

On a fait un très bon match pendant 45 minutes. On avait une avance de cinq buts jusque là. Après, je pense qu’on a manqué du physique pour arracher un succès. On a joué avec sept, huit joueurs pendant tout le match. Eux, ils peuvent encore mettre de nouveaux éléments encore frais à la 50e minute. Nous, on a pas cette chance, et c’est ce qui a fait la différence.

Est-ce que c’est une défaite que l’on peut appeler « encourageante » ?

Oui, on peut le dire. Même si on était encore frustrés après le match, parce qu’on avait quand même la chance de faire quelque chose et de prendre deux points en bonus. Si on avait gagné, on aurait eu un grand avantage face à nos concurrents directs.

Sur quels points pouvez-vous encore vous améliorer pour gagner face à des équipes supérieures sur le papier ?

On doit être plus réalistes devant le but. On rate encore beaucoup de tirs face aux gardiens du Top 5. C’est quelque chose qu’on doit encore vraiment améliorer si on veut avoir nos chances contre les grandes équipes.

Quels sont vos objectifs cette saison ?

Notre objectif, c’est d’obtenir la sixième place. Avec les résultats qu’on a eu face à Dudelange et même contre Esch où on a aussi fait un très bon match, notre objectif est clair, c’est la sixième place. Sinon, ce serait une déception. Avec l’effectif qu’on a, on doit gagner contre nos concurrents directs. On a la chance de jouer nos deux prochains matchs face à Schifflange et au Standard à domicile, donc il faudra profiter de cet avantage pour gagner ces deux rencontres. Si on réussi ça, on fera un grand pas en direction de notre objectif.

« Notre objectif, c'est la sixième place »

Comment allez-vous aborder ces deux matchs ? De notre point de vue, le Standard est tout de même supérieur à Schifflange. Est-ce que vous allez les aborder de la même façon ?

Il faut les prendre de la même façon. Schifflange n’a pas fait un mauvais match contre les Red Boys. Contre Berchem, ils n’ont pas été mauvais non plus pendant 45 minutes. Le Standard est supérieur sur le papier, on l’a vu lors du premier match où ils ont gagné avec un gros écart, mais on doit d’abord gagner face à Schifflange et montrer qu’on est une bonne équipe, pour ensuite être au top face au Standard, qui sera le match clé pour la sixième place.

Donc votre adversaire direct sera le Standard cette saison ?

Oui, c’est sûr. Ils ont presque la même équipe et ils ont pris un nouvel entraineur qui connait bien le handball luxembourgeois. Ils sont plus forts que la saison dernière, mais nous aussi. On a réussi à recruter le gardien de Rumelange, qui a fait un très bon match face à Dudelange. On a un très bon gardien, et c’est encore un petit plus par rapport à la saison dernière.

À Mersch, tu joues dans un club aux objectifs différents de ton ancien club, Differdange. Est-ce que c’est quelque chose qui te plait, de jouer pour créer des exploits face aux grosses équipes ?

Il y a encore deux ans, je jouais pour gagner absolument tout. Aujourd’hui, je joue encore pour gagner, mais je sais que les objectifs des deux clubs sont différents et je dois m’adapter à cela. C’était difficile au début, c’est sûr, de jouer contre les grandes équipes et de perdre avec 10 ou 15 buts d’écart. Mais maintenant, je joue plus pour le plaisir. Il y a moins de pression, on joue plus librement. Aux Red Boys, c’était différent. On avait un cadre qui coûtait quelque chose et on devait gagner. À Mersch, c’est plus une équipe d’amis, qui s’entend bien, qui aime jouer au hand. On fait tout pour gagner bien sûr, mais même si on perd un match, ce n’est pas tout de suite le bordel. C’est du plaisir.

Latest news
Related news