Une seule répétition pour tout caler

La sélection de Luc Holtz n'a que 90 minutes pour remettre à jour son logiciel avant de se lancer dans une nouvelle campagne qualificative. Face au Qatar, ce mercredi à 18h à Debrecen, il faudra retrouver le rythme et les automatismes. L'Irlande, c'est déjà samedi.

C'est une curieuse valeur d'ajustement. Le Qatar est venu se glisser en électron libre dans cette campagne de qualification pour sa Coupe du monde afin de faire le nombre dans le Groupe A, celui du Luxembourg.

On n'a pas fini de s'interroger sur sa légitimité d'organiser le plus grand rendez-vous mondial du ballon rond, mais le propos du soir n'est pas là. Son équipe nationale offre un galop d'entraînement amical de 90 minutes au Luxembourg qui n'en a plus connu depuis cinq mois et demi.

Luc Holtz n'est pas loin d'avoir réuni ses meilleurs atouts. Mais pas tout à fait puisque Dirk Carlson est sur le chemin du retour, Vincent Thill est retenu par son club de Madère alors que Chris Philipps a délaissé ses camarades à la suite d'un test positif au covid-19.

Le sélectionneur en a vu d'autres et se réjouit de retrouver Maxime Chanot, privé d'équipe nationale depuis de longs mois en raison des mesures de confinement imposées à son retour aux Etats-Unis et Christopher Martins, pourri par une hanche qui l'a sevré de compétition depuis des mois.

Les deux piliers n'auront pas trop d'un bon bout de match pour se remettre à niveau. On mettra dans le même sac un Lars Gerson qui n'a eu que 45 minutes dans les jambes avec Santander pour s'étalonner. Mica Pinto revient de blessure et Laurent Jans est lui sur une voie de garage au Standard.

Le chantier de Luc Holtz est ainsi ouvert. Leandro Barreiro, en pleine bourre avec Mayence, pourrait, lui, se permettre de souffler. L'animation offensive est tout aussi floue puisque Danel Sinani ne joue pas beaucoup à Waasland-Beveren au contraire des frères Thill, Olivier et Sébastien, qui semblent s'épanouir dans leur nouveau challenge. Ils auraient bien aimé former la triplette magique avec le frangin Vincent, mais ça attendra encore un peu…

A Debrecen, en Hongrie, là où tout le monde se donne rendez-vous lorsque des restrictions frappent un pays, le Luxembourg devrait se mesurer à un adversaire au niveau quasi semblable à celui de l'Irlande qui l'attend samedi à Dublin. Avec probablement des caractéristiques plus techniques, mais l'important sera ailleurs.

Il s'agira de reformater un disque dur poussiéreux. Et Luc Holtz n'aura que 90 minutes pour tout caler.

Christophe Nadin

Latest news
Related news