Promotion d’Honneur : les cartes sont rebattues

Depuis trois semaines, nous assistions en Promotion d’Honneur à des résultats qui suivaient une certaine dynamique. Celle-ci a été brisée lors de cette 24e journée, donnant lieu à quelques changements importants au classement. Un nul blanc a ponctué le duel au sommet entre Junglinster et Mamer, permettant à Rumelange de revenir à 2 points des barrages de montée. De son côté, Steinsel a été défait d’un souffle 3-4 face à Schifflange et se fait subtiliser sa 14e place par Canach.

Djetou en sauveur

Recevant Schifflange dans ses installations, Steinsel n’avait pas d’autres options que la victoire, sous peine de voir le 12e au classement prendre un avantage conséquent au classement. Certes, l’Alisontia a deux matchs à rattraper, mais ceux-ci (à Käerjeng et contre Canach) seront tout sauf évidents. Il s’agissait donc d’engranger des points le plus rapidement possible. C’est malheureusement pour eux le contraire qui s’est produit. Menée par trois fois, l’Alisontia est toujours parvenue à égaliser, jusqu’au coup de tête victorieux de Hearvin Djetou à la 83e minute. 3-4 était le score final. Celui qui a marqué le but de la délivrance était évidemment soulagé à notre micro à la fin de la rencontre : « C’était très compliqué, mais on a gagné. C’est le plus important. Dès l’entame du match, on était largement au-dessus. On met quatre buts… Après, on en prend trois, mais à chaque fois, c’était nous qui étions devant. Donc je pense que la victoire était méritée. Le plus difficile, c’était de tuer le match. À chaque fois on marque et on s’endort un peu après. »

Les résultats du jours sont disparates pour les clubs luttant pour le maintien et ont donc des conséquences majeures sur le classement. À côté de Steinsel, Mersch réalise également la mauvaise opération du weekend, défait 3-1 à Rumelange, alors que le Marisca menait 0-1. Les bons élèves s’appellent Canach (vainqueur 1-0 à Berbourg), US Esch (victorieux 2-4 à Bettembourg) et Bissen (vainqueur 2-0 contre Medernach). Au classement, Bissen compte désormais 29 points et délaisse sa 12e place à Mersch, 28 points. Le Marisca est talonné par le premier barragiste, l’US Esch, qui compte 27 points. Canach a débordé Steinsel et occupe la place de deuxième barragiste avec 22 points, soit un de plus de Steinsel.

Mamer laisse Mondercange filer, Rumelange peut y croire

Lors de l’affrontement au sommet entre Junglinster et Mamer, l’enjeu a pris le pas sur le jeu. Les 4e et 3e du classement se sont ainsi neutralisés, se quittant sur un nul vierge, 0-0, malgré un pénalty raté du côté de Mamer en première mi-temps. « À la fois, c’est un point de pris, et à la fois, ce sont deux points de perdus… », commentait l’entraîneur de Junglinster, Roni Souto. « Le match nul n’est pas du tout une bonne opération. On a essayé de tout faire pour prendre les 3 points. On a eu de très grosses occasions en première mi-temps. C’était comme lors du match contre Rumelange où on gagne 3-0, sauf qu’on n’a pas mis les buts. Finalement, ils ont un pénalty qu’ils ratent. C’était un mixte de sentiments. (…) En tout cas, si Mamer monte, ce sera mérité. Ils ont un très bon entraîneur et des joueurs pour jouer la BGL. »

Les deux grands bénéficiaires de ce nul s’appellent Mondercange et Rumelange. Le 2e du classement a pris la mesure 3-1 de Weiler-la-Tour et compte désormais 3 points d’avance sur Mamer. De son côté, Rumelange a renversé Mersch et revient à 2 points de Junglinster. Cela nous promet une fin de saison palpitante. Le carton du weekend est à mettre à l’actif du leader Käerjeng qui s’est imposé 0-6 sur la pelouse de la lanterne rouge, Mertert-Wasserbillig.

Les brèves

Bryan Gomes (Capitaine et buteur pour l’US Rumelange) : « Le match était vraiment important. Nous avions déjà écoulé tous nos jokers. On a pris les trois points et c’était le plus important. L’objectif initial était la montée. Pour les deux premières places, il faut être réaliste et dire que ce sera très difficile, même si ce n’est pas impossible mathématiquement. Maintenant, l’important est de se qualifier pour les barrages et de jouer une finale pour monter en BGL. » Rumelange 3-1 Mersch.

Andrea Fiorani (Coach du FC Yellow Boys Weiler-la-Tour) : « Ce résultat n’est pas du tout mérité. On était bien dans le match dans le premier quart d’heure et puis, comme souvent, on fait trois erreurs défensives en dix minutes et on se retrouve menés 3-0. On revient à 3-1 et on a encore la possibilité de faire le 3-2. Il y avait mieux à faire, même avec les moyens qui sont les nôtres, car il faut savoir qu’on a perdu trois titulaires depuis mercredi… (…) J’ai été surpris par Mondercange qui n’a pas eu un seul tir de plein jeu. » Mondercange 3-1 Weiler-la-Tour.

André Ferreira (Capitaine de l’US Esch) : « Ce match était extrêmement important. C’était une grande finale, d’autant plus qu’après le match, on a appris que tous les concurrents, sauf Mersch et Steinsel, avaient également gagné. Si on avait fait un faux mouvement, on aurait été dans une très mauvaise position. Ces 3 points vont faire beaucoup de bien au moral. (…) Lors du premier tour, on n’avait pris que 13 points. Pour le deuxième tour, on en a déjà pris 14. Remporter de tels matchs en déplacement, ça ne nous était pas encore arrivé cette saison. » Bettembourg 2-4 Esch.

Martin Forkel (Entraîneur du FC Berdenia Berbourg) : « Pendant 30 minutes, on n’était pas bien du tout dans la partie. Canach était plus agressif et s’est procuré deux ou trois tirs. C’est ainsi qu’on a concédé le 1-0. On était meilleurs ensuite, mais – pour être franc – sans jamais véritablement avoir d’occasion nette. La défaite est alors une conséquence logique. On est dans une spirale négative. (…) On est dans une situation très dangereuse et on doit travailler pour renouer avec la victoire le plus vite possible. » Canach 1-0 Berbourg.

Le match à suivre : US Esch – US Rumelange

Changement de programme pour la prochaine journée. Fêtes de Pâques obligent, les matchs auront lieu le samedi à 18h. Cette journée sera marquée par le duel entre l’US Esch et l’US Rumelange. Les deux équipes sont dans des parties de tableau aux antipodes l’une de l’autre, mais vont suivre un objectif similaire. L’US Esch cherchera à obtenir la victoire pour quitter sa place de barragiste pour la défense, tandis que l’US Rumelange devra gagner pour espérer s’établir à une place de barragiste pour la montée. Cela nous promet un duel ouvert et extrêmement engagé.

 

Latest news
Related news