Présentation de la 8e journée de BGL Ligue

Une journée dans laquelle toutes les rencontres se jouent au même moment. A ce petit jeu, certaines affiches devraient permettre de confirmer ou infirmer certaines tendances, avec un choc entre le Progrès et le Racing, Dudelange qui affronte Etzella en pleine bourre, et la première rencontre du Swift de l’ère Parisi.

Benfica RM Hamm – Rosport :

Jusqu’où va continuer le début de  saison calamiteux du RM Hamm ? Sept rencontres disputées, sept défaites, et la sensation que rien ne semble avancer pour le mieux.  Et ça n’est pas la réception de Rosport qui incite à l’optimisme. Les visiteurs, auteurs de huit buts en trois rencontres, deux matchs nuls extrêmement prometteurs contre le Fola et Hesperange, et une victoire face à Rodange. Portés par un Soladio de plus en plus à l’aise, les joueurs de Marc Thomé auront assurément à coeur le désir de l’emporter.

Wiltz – Differdange :

La saison de Differdange semble lancée. Après des débuts en dents de scie, le club du sud-ouest semble avoir trouvé la bonne carburation. Avec dix points en douze matchs, l’effectif coaché par Pedro Resende semble de plus en plus sûr de ses forces, et compte bien s’accrocher au podium. Il faudra pour cela renversez Wiltz, défait lors du derby du Nord ce mercredi, et dorénavant englué en fin de peloton. Une nouvelle défaite pourrait compliquer les tâches de Dan Huet et ses troupes.

Hostert – Petange :

Elles nous ont toutes les deux séduites en début de saison, avant de retomber un peu dans l’anonymat. Les deux équipes ont la triste similarité de se retrouver sur une série de trois défaites consécutives avant cet affrontement, et vont tout faire pour arrêter cette spirale négative. Hostert devra en tout cas absolument se focaliser sur retrouver une sérénité défensive, après avoir encaissé la bagatelle de… 13 buts lors des trois dernières rencontres.

Progrès – Racing :

Le choc de haut de tableau, le voici. Le Progrès, éjecté du podium après sa défaite à Strassen, espère bien retrouver les places européennes le plus rapidement possible. Une ambition qui sera sincèrement secoué sur les coups de 16h et la réception d’un RFCU de plus en plus convainquant. 15 buts en quatre rencontres, Mabella – Dembele en pleine bourre, et une recherche du but constante : le Racing est de ces équipes qui font peur. En tout cas une chose est sûre : la poudre devrait parler sur les coups de 16h à Niederkorn.

Dudelange – Ettelbruck :

Attention, méfiance. Le leader de BGL Ligue, après une victoire compliquée sur la pelouse de Mondorf accueille Etzella pour une rencontre où la victoire du F91 est attendue. Néanmoins, Ettelbruck, 0 points il y a trois journées, a réussi un carton plein avec trois succès consécutifs et arrive bourré de confiance et surtout sans la moindre pression. Si Dudelange demeure évidemment favori, nous sommes tout sauf à l’abri d’une surprise.

Jeunesse Esch – Mondorf :

Comment Mondorf va t-il réagir de sa défaite face au F91 la semaine passée ? Avec un bel été indien, le club de l’entraîneur Arno Bonvini aura à coeur de poursuivre son superbe début de saison. Face à une équipe de la Jeunesse Esch assez inconstante en ce début de saison, l’occasion est belle de se relever et rester dans le bon wagon. Les hommes de Jeff Strasser quant à eux souhaitent enfin lancer leur saison avec une série positive.

Swift – Strassen :

Une nouvelle ère. L’intronisation de Parisi au poste d’entraîneur marque le début du changement pour Hesperange. Confronté à des résultats assez décevants, tant sur le bilan comptable qu’en termes de fond de jeu, le Swift a tranché et s’est séparé de Vincent Hognon. Si l’électro choc n’a pas eu lieu mercredi contre le Fola, l’officialisation de l’ancien entraîneur U18 de la Roma marque donc le début d’une nouvelle ère. Une chose est certaine : le désir de victoire rapide ne devrait pas quitter Becca, et la pression est évidemment de mise sur le nouveau coach. Et il s’agirait de se méfier de Strassen, particulièrement convainquant, et du retour de Nicolas Perez, qui s’éclate sous ses nouvelles couleurs.

Rodange – Fola :

Cette fois, pas question de se planter. Le Fola, qui a réussi à faire tomber le Swift et le Progrès, continue de récolter des résultats inconstants sur les adversaires plus modestes. Ainsi, cette rencontre face à Rodange semble être le test idéal pour les joueurs de Sebastien Grandjean, peut-être moins tueurs que l’an passé. Ils affrontent néanmoins un adversaire en panne sèche de confiance. Victoire obligatoire pour le tenant du titre, dans l’optique de se rapprocher de son objectif assumé de début de saison : les places européennes.

Latest news
Related news