Pétange, les nouveaux princes du Luxembourg

Dans un stade archi-bondé et dans une ambiance de fête, Pétange a battu le Racing, 1-0, en finale de la coupe du prince. Dominateurs dans le jeu, les jeunes de la capitale se sont cassé les dents sur une défense de Pétange héroïque.

Il y avait une belle ambiance ce jeudi soir au stade de Käerjeng et un air printanier qui n'a fait qu'amplifier l'esprit de fête pour cette finale de coupe du prince opposant le Racing à Pétange. Plus aucun espace n'était disponible, que ce soit dans les tribunes ou tout autour du terrain, avec 1400 spectateurs qui avaient fait le déplacement pour l'événement.

Conçalves marque contre le cours du jeu

Et le Racing a énormément dominé pendant une grande partie du match. Morts de faim et rugueux sur le pressing, les joueurs de la capitale étouffent complètement les Pétangeois et empêchent chaque tentative de relance. A la 13e minute, Taber déclenche une belle frappe de la gauche de la surface, mais Giovanardi sort une claquette pour sauver son but. Le Racing monopolise le ballon et attaque, mais Pétange fait le dos rond et son arrière-garde montre une grande solidité.

Une abnégation et une patience qui vont payer : à la 38e minute, la défense du Racing a du mal à se dégager et cafouille, le ballon revient dans les pieds de Conçalves aux 9m. Ce dernier ouvre son pied gauche et ajuste D'Orlando, Pétange ouvre le score contre le cours du jeu, sur une de ses rares opportunités !

Les joueurs du Racing continuent d'attaquer malgré tout et sur un dernier corner avant la pause, Dewalque est tout près de pousser le ballon au fond des filets. Mais Giovanardi se jette dans ses pieds et s'empare du ballon. Pétange rentre aux vestiaires avec l'avantage.

Le Racing termine à dix

En seconde période, le Racing continue de monopoliser le ballon, obtient plusieurs corners, mais a du mal à se procurer des occasions franches. On le sait, en football, la possession ne suffit pas… La tâche des joueurs de Sébastien Allieri va se compliquer encore un peu plus à la 70e minute : Rocha, qui venait d'entrer en jeu à la 58e, prend un deuxième jaune, synonyme de carton rouge ! Les ciel et blanc doivent terminer la rencontre à dix.

Malgré l'infériorité numérique, ils continuent d'y croire et tentent de construire leurs actions pour inscrire le but de l'espoir. Mais Pétange tient bon, avec une défense impressionnante ce soir, et décroche sa victoire. Dans le bonheur et la liesse, Mourad Boukellal et ses jeunes soulèvent la coupe du prince !

 

Latest news
Related news