Le Swift a (toujours) le droit d’y croire

A défaut d’être convaincant, Hesperange l’a emporté sur le plus petit des scores face à de vaillants pétangeois. Le titre est toujours dans un coin de sa tête.

Que le football peut être cruel… C’est certainement cette phrase qui doit résonner dans les têtes pétangeoises lorsque Dominik Stolz ouvre le score sur penalty après le quart d’heure de jeu (0-1, 18e). Car avant que l’ailier offensif du Swift ne rende justice à son coéquipier Abdallah fauché dans la surface par Leite, les hommes de Pascal Carzaniga se trouvaient plus proche de la correctionnelle que de la prise d’avantage au tableau d’affichage. En effet, avant la concession du score, le groupe de Nicolas Grezault, intéressant dans la percussion, a enchainé les tentatives. Tout d’abord à la sixième, lorsque Bilel El Hamzaoui profite d’une perte de balle de Garos et émet une mine qui heurte de plein fouet le montant droit de la cage de Joubert, qui était battu.

A la quatorzième, Gashi pousse une nouvelle fois le portier hesperangeois à la parade. Victime de leurs errements défensifs, les visiteurs s’octroient une nouvelle grosse frayeur une minute plus tard lorsque Saintini place une tête qui heurte la transversale adverse. On connait la suite trois minutes plus tard. Abdallah se fait faucher, Stolz convertit le pénalty. Les résidents du stade Alphonse Theis sont des tueurs chanceux. Bousculés et en dedans, ce sont tout de même eux qui mettent le coup fatal. Il s’en faut de peu pour qu’ils soient rejoints au score en fin de première période. A la 38e, Kaboré aurait pu inscrire le but de l’année des trente-cinq mètres mais sa frappe qui prenait la direction de la lucarne droite est sortie in extremis par Joubert qui se doit de multiplier les prouesses.

Le Swift, petits bras, mais grand vainqueur!

En seconde mi-temps, la meilleure défense de BGL Ligue maitrise les débats sans pour autant développer un jeu flamboyant. Après n’avoir fait qu'une bouchée de Strassen il y a quatre jours, le club de Flavio Becca l’emporte sur le plus petit des scores. Avec ce succès étriqué mais ô combien important, Menaï et consorts reviennent à cinq points du Fola (accrochés 1-1 dans le même temps par le Progrès), alors que se profile l’explication finale entre les deux formations dimanche prochain. En attendant le Swift devra confirmer cette victoire face…au Progrès. Gare à l’éventail.

Union Titus Pétange – Swift Hesperange 0-1 (0-1)

Stade Municipal. Pelouse correcte. Arbitrage de M. Morais assisté de MM. Thomas et Silva Pinto. Match à huis clos.

Evolution du score : 0-1 Stolz (sp 19e)

Cartons jaunes : Hauguel (11e), Leite Barella (18e), Kerger (32e), Gashi (34e), Saintini (64e), Kaboré (90e) à Pétange. Bernardy (23e), Menaï (83e), Colella (88e), Leonil (92e), Melisse (90e+4) au Swift.

PETANGE : Leite Barrela – Kerger, Saintini, Hauguel, Laurienté – Schneider (75e Da Graca), Bijelic, Kaboré, El Hamzaoui (69e Rodrigues Da Cruz), Gashi (69e Mokrani) – Texeira.

SWIFT : Joubert – Bernardy (46e Prempeh), Malget, Menaï, Melisse – Colella, Stolz, Marques, Garos – Abdallah (83e Avdusinovic), Perez (71e Leonil).

Latest news
Related news