Le Progrès enchaîne face à la Jeunesse

Dans une rencontre particulièrement animée, le Progrès a fini par aller chercher une victoire compliquée face à la Jeunesse. Un troisième succès consécutif qui permet aux hommes de Stephane Léoni de rester au sommet de la BGL Ligue.

Progrès Niederkorn (Luisi 30', Muratovic 71') 2 – 1 Jeunesse Esch (Karayer og 85')

Une première mi-temps tambour battant

Le Progrès avait à coeur de capitaliser sur son excellent début de saison et le montre dès l’entame de jeu. Résolument offensif, le club du sud-est passe proche de l’ouverture du score dès les premières minutes mais ni Muratovic sur une déviation intelligente, ni De Almeida sur une frappe lointaine n’arrivent à marquer pour leur club.
En face, la Jeunesse ne semble néanmoins pas intimidée pour un sou et tente elle aussi de débloquer le compteur, mais Kyei, excellent en ce début de rencontre, ne réussit pas à faire trembler les filets. Des actions qui symbolisent parfaitement ce début de rencontre extrêmement plaisant dans laquelle les deux équipes se rendent coup pour coup. Aux velléités offensives s’ajoute l’intensité physique puisque les deux acteurs se rendent coup pour coup. A ce petit jeu, c’est finalement le Progrès qui débloque la encontre sur un contre parfaitement amené par Bohnert, qui n’a plus qu’à servir Luisi qui termine tranquillement. Un but qui aurait pu être suivi d’un second si Bohnert, décidément intenable, avait réussi à remettre de la tête pour De Almeida, qui encore une fois, n’arrive pas à conclure. Des ratés que le club local aurait pu regretter si la Jeunesse n’avait pas touché le poteau en fin de première mi-temps, avant de se voir refuser un penalty pour une sortie litigieuse de Sebastien Flauss. L’arbitre siffle alors la mi-temps d’une rencontre jusque’ici absolument passionnante dans laquelle les deux équipes se rendent coup pour coup, avec un avantage sur le plan comptable pour le Progrès.

Muratovic passe par toutes les émotions

La seconde mi-temps repart sur les mêmes bases. Les deux équipes continuent de se rendre coup pour coup, mais, particulièrement imprécis, n’arrivent pas à modifier le tableau d’affichage. La faute d'abord à Muratovic qui dévisse totalement sur un penalty, avant que la Jeunesse, après une remise impeccable de Pinto rate le but vide pour l’égalisation. Un loupé qui coûtera fort cher puisque quelques minutes plus tard, des suites d’un corner dégagé, Niederkorn envoie un contre supersonique conclu par Muratovic, qui se rattrape de son penalty raté quelques minutes auparavant. 2-0 pour le Progrès, qui a réussi à faire preuve de plus de réalisme qu'un adversaire loin d'être inoffensif. Alors que la rencontre semble terminée, un coup du sort relance la Jeunesse pour les toutes dernières minutes de la rencontre. Sur une percée offensive, le centre est contré par Karayer qui dévie involontairement dans son propre but. La Jeunesse se jette alors à l’assaut mais ne réussit pas à marquer ce second but synonyme d’égalisation. Après quatre minutes de temps additionnel insoutenable, les locaux finissent donc par l’emporter. Avec dix points en douze journées, le Progrès achève donc sa quatrième journée de BGL Ligue dans la peau de leader du championnat.

Progrès Niderkorn :  Flauss Sébastien / Bastos Yannick  – Ba Lamine – Ferino Adrien – Karayer Metin – Bohnert Florian – Skenderovic Aldin – Vogel Ben – De Almeida Mayron –  Muratovic Belmin -Luisi Antonio Toni 
Entraîneur : Stéphane Léoni
 Jeunesse Esch:  De Pina Jailson / De Sousa Clayton – Todorovic Milos – Verburgh Niels – Klica Almir – Deidda Andrea – Rosa da Cruz Stelvio –  Deruffe Maxime – Diomande Badara – Pinto Fortes Amancio – Kyei Scott-Beckham
Entraîneur : Jeff Strasser

Latest news
Related news