Le Luxembourg bat les Îles Féroé (0-1) et ne s’arrête plus !

Après leur succès en Lituanie (0-2), les Luxembourgeois ont remis ça aux Îles Féroé, en s’imposant 1-0. Dominateurs, mais maladroits dans un premier temps, ils ont dû attendre un pénalty de Gerson Rodrigues (74e) pour se libérer enfin, à onze contre dix, puis onze contre neuf.

Que ça a été long, mais que c’est bon ! Ce soir, sur le terrain synthétique de Torshavn, aux Îles Féroé, les Luxembourgeois ont dominé la rencontre et ont eu plusieurs fois l’occasion d’ouvrir le score… Mais ils ont décidé de jouer la carte du suspense, bien malgré eux. Il a fallu attendre la 74e minute pour que le match bascule pour de bon. Quelques minutes plus tôt, à la 67e minute, les locaux se retrouvent à dix après l’exclusion de Joensen, coupable d’avoir crocheté Olesen en position de dernier défenseur, alors que celui-ci filait au but. Déstabilisés, les Féroïens vont vite se remettre à la faute. A la 74e minute donc, Yvandro Borges touche juste ce qu’il faut le ballon dans la surface pour prendre le dessus sur son défenseur, qui ne retire pas sa jambe et fait chuter le milieu luxembourgeois… Après quelques secondes de doute, l’arbitre va consulter la VAR… Pénalty ! Gerson Rodrigues prend ses responsabilités et ne tremble pas, 1-0 pour le Luxembourg qui ne lâchera plus sa victoire. Les Féroïens n’y arrivent plus, et prendront même un deuxième carton rouge pour finir la rencontre à neuf.

Gerson Rodrigues se heurte au poteau et au gardien

Mais que ce fut long ! Car les hommes de Luc Holtz ont eu les occasions pour tuer ce match bien plus tôt. Après trente premières minutes un peu fades, le jeu s’est débridé en fin de première mi-temps, avec des occasions des deux côtés. Mais c’est surtout au retour des vestiaires que les Luxembourgeois vont définitivement poser leur empreinte sur ce match et mettre le pied sur le ballon. Le 4-3-3 mis en place par Luc Holtz gêne l’adversaire et, mieux, permet à ses joueurs de créer des failles dans le bloc défensif féroïen. Dès la 49e minute, Martins centre fort et à ras-de-terre dans la surface, le ballon rebondit sur le tibia d’un défenseur. Gerson Rodrigues se retrouve alors seul et frappe fort… poteau ! Cinq minutes plus tard, Sinani tente une longue ouverture qui se transforme en caviar pour l’attaquant luxembourgeois qui se retrouve de nouveau seul face au gardien après un bon contrôle… mais ce dernier remporte son duel en détournant en corner du bout du pied !

Un match bouillant contre la Turquie

Heureusement, ce pénalty arrive à point nommé. Car même après cette ouverture du score, les Roud Léiwen continuent de vendanger devant le but, à onze contre neuf, comme sur cette frappe de Barreiro dans la surface, à la 82e minute, contrée au dernier moment. C’est certainement le point négatif de cette soirée s’il faudrait en ressortir un : enthousiastes, joueurs, dominateurs, les Luxembourgeois se sont montrés trop maladroits devant le but et auraient pu le regretter.

Mais le scénario de ce film à suspense se termine bien pour les joueurs de Luc Holtz, qui l’emportent 1-0 et enchaînent après leur victoire en Lituanie. Le Luxembourg a six points dans son groupe de Ligue des nations… cela promet un match incandescent contre la Turquie, ce samedi, au stade national.

Latest news
Related news