La Jeunesse remporte le duel pour l’Europe

Dans ce match décisif à l'Europe entre le quatrième et son poursuivant, c'est bien la Jeunesse qui est allé l'emporter sur le terrain de Differdange. Un succès précieux qui rapproche le club historique de l'Europe. Ailleurs, le Progrès réussit encore un gros résultat en accrochant Swift.

Première mi-temps : Differdange impuissant, la Jeunesse stérile

Dans cette rencontre capitale pour la course à l’Europe, Differdange doit absolument l’emporter afin de retrouver cette quatrième place synonyme de qualification européenne. Pourtant, passé le premier quart d’heure de jeu, le constat saute aux yeux : les vingt-deux joueurs n’arrivent pas à se montrer à la hauteur de l’enjeu. Avec une entame brouillonne qui voit Differdange poser une domination stérile et la Jeunesse tenter de contrer en profitant de la vitesse de Moussa Maazou, les deux équipes se neutralisent. Seul fait d’armes de ce début de rencontre : la décision controversée de l’arbitre de ne pas siffler un penalty après une faute sur Mégan Laurent.

Alors que la rencontre continue, la tendance initiale commence à s’inverser. La Jeunesse se fait plus tranchante et commence à faire reculer la défense d’un Differdange toujours aux abonnés absents. Une domination qui s’accentue au fur et à mesure que la première mi-temps avance mais qui là encore ne se concrétise pas en réelle occasion. Seule une frappe contrée de De Taddeo permet aux locaux de croire en un but qui semble impossible à venir au vu de l’incapacité du onze à offrir le moindre football. Sans aucune autre occasion à se mettre sous la dent si ce n’est une frappe lointaine hors-cadre de Prudhomme, c’est sur ce score nul et vierge que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

Une seconde période enfin à la hauteur, et un scénario renversant

Alors que la deuxième mi-temps débute, les deux équipes semblent de plus en plus conscientes du besoin d’aller chercher les trois points, à l’image de la tentative de Maazou côté Jeunesse et de Pereira pour Differdange, toutes deux arrêtées par les portiers. Les locaux semblent néanmoins montrer plus de mordants et plus portés vers l’offensive. Une ambition rehaussée qui se matérialise par un bel enroulé dans la surface de Prudhomme, dévié en corner. Semblant accuser le coup physiquement, la Jeunesse paraît de plus en plus vulnérable sur le jeu de plus en plus direct d’un Differdange enfin au niveau de l’enjeu de la rencontre. Pourtant, c’est alors que les locaux paraissaient les plus menaçants que les visiteurs mordent. Sur une belle passe en profondeur, Maazou gagne son duel en vitesse et d’un superbe lob ouvre le score pour les noirs et blancs. Et, 30 secondes plus tard, sur une bévue défensive, et un superbe centre côté gauche, Bernard double mise. 0-2 en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, et un avantage conséquent pris pour la Jeunesse.

Alors que la rencontre semble pliée, une frappe de mammouth de De Taddeo permet à une équipe locale qui n’avait pas abandonné de revenir dans le match. Un splendide but qui permet de plonger le match dans le suspense le total et qui récompense une bien meilleure seconde période de l’équipe en rouge. Les deux équipes offrent alors un match certes hachée mais passionnant sur le plan de l’intensité. Differdange tente le tout pour le tout tandis que la Jeunesse défend avec ardeur cette précieuse victoire. Un attaque-défense haletant dans laquelle les joueurs ne ménagent plus leur effort, mais où les efforts des hommes en rouges n’arrivent pas à trouver de véritables opportunités. Et, après dix dernières minutes insoutenables, c'est bien la Jeunesse qui remprte ce duel capital face à une équipe de Differdange qui pourra regretter sa première mi-temps insipide.

Differdange 1 (De Taddeo, 74') – 2 Jeunesse (Maazou, 63' Bernard 64')

Differdange :  Amodio – De Taddeo – Brusco – Osmanovic  – Lempereur – Gullini – Gobitaka – Pereira – Balde –  Prudhomme – Komano
Jeunesse Esch : Fox – Tomas –  Cruz – Laurent – De Sousa – Klica  – Deidd – Todorovic – Xenetidis – Bernard – Maazou

Dudelange l'emporte, le Swift freiné par le Progrès

Dans les autres résultats, le Racing écrase Rodange (0-4) et maintient l’espoir d’une qualification européenne, tandis que Hostert gâche son bon résultat de la semaine passée en s’inclinant à domicile (2-4) face à Strassen. Dudelange profite du faux pas du Swift en l'emportant 0-2 sur le terrain d'Ettelbruck et récupère trois points sur le Fola, qui n'a pas joué ce soir.

Latest news
Related news