Après le Fola, le Progrès bouscule le Swift

Le poil à gratter du peloton de tête s'appelle le Progrès qui a pris un point à Hesperange (1-1). L'opération comptable n'est pas juteuse mais elle pénalise davantage le Swift.

Il faut parfois une deuxième piqûre de rappel pour bien assimiler la chose. Celle qui consiste à voir dans le Progrès une équipe armée pour le titre mais qui devra se contenter de la quatrième place. Au mieux. Car la partie est loin d’être gagnée. Mais on se dit qu’après le match abouti contre le Fola et celui de ce mercredi, une partie du chemin est accomplie même si la situation comptable n'est pas optimale.

Le Swift devait d’ailleurs être au parfum après avoir vu Niederkorn secouer le Fola comme un prunier. Le promu n’a visiblement pas tout capté car lorsque Tekiela s’enfonce dans la surface de réparation de Joubert à la suite d’un magnifique travail du duo Bastos-Hend, on aurait cru revivre le but d’ouverture de dimanche dernier (0-1, 12e).

Plus agressifs, les Jaune et Noir bousculaient une équipe locale qui se débarrassait trop rapidement du ballon et le plus souvent à mauvais escient.

Il fallait une petite erreur de jeunesse de Bah pour ne pas voir le score doubler à la 18e minute. L’ailier gauche visiteur s’enfonçait dans une charnière centrale prise de vitesse mais choisissait de pousser son ballon une fois de trop. Joubert empêchait un scénario cauchemardesque à son équipe.

C’était encore au gardien quarantenaire de s’illustrer sur une frappe de Habbas qui prenait le chemin de son but. Les signaux étaient suffisamment alarmants pour que le Swift enfile enfin son bleu de chauffe. Le dernier quart d’heure du premier acte était davantage rouge et blanc mais seule une tête d’Abdallah au premier poteau sur un centre de Collela faisait passer quelques frissons dans le dos des Niederkornois logiquement en avance à la pause.

Il fallait ajouter à ce culot une dose d’expérimentation que Stéphane Léoni manipule au fil des semaines au gré d’un effectif en perpétuel chantier.

La dernière en date, contrainte et forcée, n’a pas été heureuse. Skenderovic blessé en première période, cédait sa place à Dublin et Vogel passait en défense centrale au côté de Silaj. Deux milieux de terrain.

A peine le temps de trouver ses marques et Stolz profitait d’un service de Loua côté droit pour semer Vogel et mystifier Flauss (1-1, 50e).

Le rouleau compresseur local semblait lancé. Abdallah avait déjà alerté Flauss de la tête avant le but, Collela le fit après l’égalisation d’une frappe sèche. Puis Garos sur une remise de Stolz (67e).

Mais on est resta là malgré une fin de match très décousue, des occasions des deux côtés mais davantage pour le Swift. Ce sont les Hesperangeois qui nourriront le plus de regrets au coup de sifflet final.

Christophe Nadin

 

Swift – Progrès 1-1

Stade Alphonse Theis, arbitrage de M. Sabotic assisté par MM. Da Costa et Krissen, match à huis clos. Mi-temps: 0-1.

Evolution du score: 0-1 Tekiela (12e), 1-1 Stolz (50e).

Corners: 6 (4+2) pour le Swift, 6 (4+2) pour le Progrès.

Cartons jaunes: Mélisse (37e), Collela (70e) au Swift, Karayer (45+2), Latic (61e), Habbas (77e) au Progrès.

Carton jaune-rouge: Latic (89e) au Progrès.

SWIFT: Joubert, Malget, Menaï, Prempeh, Mélisse, Loua (72e Pedro), Garos, Stolz, Collela (72e Avdusinovic), Abdallah, Françoise.

PROGRES: Flauss, Bastos, Skenderovic (46e Dublin), Silaj, Karayer, Latic, Vogel, Tekiela, Bah, Hend (83e Matias), Habbas (77e Luisi).

Latest news
Related news