Preview : Kirby et le monde oublié

Attendu pour le 25 de ce mois en exclusivité sur Nintendo Switch, les nouvelles aventures du héros le plus choupinet de Nintendo se sont laissé approcher le temps de quelques niveaux pour tenter de nous convaincre de laisser un peu de côté Elden Ring ou Horizon Forbidden West qui il est vrai monopolisent clairement l’attention ces derniers jours. Voyons ensemble si la boule rose a toujours le forme.

Alors qu’il vit sa petite vie peinard sur la planète Pop, Kirby est avalé par un vortex qui l’entraine dans un nouveau monde aussi mystérieux que dangereux ou la nature se mélange aux ruines d’une ancienne civilisation. Au cours de son exploration des lieux, notre héros découvre que les Weedles Dees ont été capturé par un groupe de gros vilains qui se fait appeler « La meute des vilaines bêtes ». N’écoutant que son courage et accompagné d’un nouvel ami, Kirby fonce tête baissée pour aider les charmantes bestioles tout en essayant de trouver un moyen de rentrer chez lui…

Nous sommes s’accord nous avons déjà vu plus original mais bon, mine de rien nous sommes ici face à un Kirby qui se balade dans un univers post-apo donc rien que pour ça on salue l’audace de Nintendo même s’il ne faut pas s’attendre à affronter des ennemis violent et sale comme dans un long-métrage de la saga Mad Max. Oui c’est l’apocalypse rose bonbon que nous allons vivre dans le jeu mais en ce qui nous concerne ça nous va vu l’ambiance de fin du monde qui règne en ce moment dans notre vie de tous les jours. Nous voilà donc dans un titre coloré et chatoyant qui techniquement tient plutôt la route sur les trois niveaux que nous avons testé. Kirby bouge bien et nous n’avons pas rencontré de soucis de prise en main particulier. Comme d’habitude dans la série, le gameplay repose sur les capacités spéciales de notre personnage qui est capable d’assimiler les pouvoirs de ses ennemis en les absorbants. En plus de ses aptitudes habituelles qui lui permettent de se défendre et de résoudre des énigmes – plutôt simples – pour progresser, Kirby est aussi capable cette fois de prendre possession de certains objets qui trainent sur son chemin. Besoin de traverser un mur ? Hop on contrôle une voiture ! Un trou à faire dans le sol ? Hop, en se transformant en cône de chantier ( ?) il devient possible de le défoncer sans problème. Pour survivre dans ce monde qu’il ne connait pas, Kirby y va à fond et utilise ses capacités de transformiste à fond quitte à même devenir une arme qui mitraille à tout va des canettes de soda en avalant un distributeur automatique… on ne sait pas ce qu’ils prennent chez Nintendo mais ça doit être de la bonne si vous voulez notre avis ! Nous avons donc comme souvent chez l’éditeur un jeu qui se joue très bien, plutôt réussi visuellement et qui tente de nouvelles choses dans son gameplay mais qui cependant nous a quand même un poil déçu dans son level design qui se trouve être moins ambitieux que nous l’avions imaginé dans les différents trailers de présentation qui semblaient nous vendre un jeu en monde ouvert.

En effet, alors que l’on s’attendais à explorer ce nouvel univers librement à l’image de Zelda Breath of the Wild ou de naviguer dans de larges niveaux comme dans Mario Odyssey, Kirby et le monde oublié se montre finalement bien plus classique que prévu. Constitué de zones fermées et assez linéaires ou l’on progresse en utilisant le bon pouvoir au bon moment, le titre de HAL Laboratory est donc à l’arrivée un pur jeu de plate-forme aux mécanismes certes bien huilés mais qui ne bouscule pas réellement ce qui avait déjà été proposé auparavant dans la franchise. Si l’on évolue dans des niveaux tout en 3D, nous n’avons que peu de possibilité pour avancer dans l’aventure et une fois le tableau bouclé, on passe au niveau suivant jusqu’à arriver au traditionnel Boss à affronter. Si l’on est forcément un peu décontenancé pour la tournure plus traditionnelle du jeu alors que nous attendions un peu plus de fraicheur, il serait faux de dire que nous n’avons pas passé un agréable moment en compagnie de Kirby dans cette démo. Comme nous l’avons décrit plus haut, l’ensemble est vraiment agréable à jouer et l’aventure pourra plaire autant aux vieux joueurs habitués au genre qu’aux plus jeunes qui pourront s’amuser seul ou en coopération sur les nombreux niveaux colorés qui nous attendent le 25 mars prochain. Entre deux sessions intensives sur Elden Ring, un peu de bonne humeur on ne dit pas non.

Bande-annonce de présentation :

 

Latest news
Related news