F1: 10 raisons de suivre la saison 2021

Ce week-end débute la 72e édition du championnat du monde de Formule 1. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a eu du changement durant l’intersaison.

1- Les débuts de Mick Schumacher

Le fils du septuple champion du monde Michael Schumacher va découvrir la discipline reine du sport automobile à 22 ans, après avoir remporté le titre de champion en F2 en 2020. Preuve que son arrivée en F1 est loin d’être usurpée et seulement dû à son patronyme. C’est dans l’écurie américaine Haas que débarque le numéro 47. Il fera équipe avec un autre pilote rookie, le Russe Nikita Mazepin.

2- Le retour de Fernando Alonso

A bientôt 40 ans, et après deux saisons d’absence en F1, le double champion du monde espagnol (2005, 2006) est de retour. « Nando » revient chez Alpine F1 (ex-Renault) et va retrouver un environnement familier. Une bonne nouvelle pour la discipline, car le caractère de feu de l’Asturien ne devrait pas tarder à s’afficher sur comme en dehors de la piste. Son coéquipier Esteban Ocon et les autres pilotes sont prévenus…

3- Les débuts de Sebastian Vettel avec Aston Martin

Parti de chez Ferrari, le quadruple champion du monde s’est lancé dans l’ambitieux challenge de Aston Martin. La marque anglaise, qui fait son retour en Formule 1 après 61 ans d’absence, va compter sur son expérience afin de viser le top 3 cette saison. L’ancienne équipe Racing Point, désormais dirigée par Lawrence Stroll, a montré avec Sergio Perez qu’elle pouvait gagner comme lors du GP de Sakhir. C’est désormais à Vettel et Stroll fils de confirmer la tendance en 2021.

4- Yuki Tsunoda, premier 2000 en F1

Le pilote japonais de poche sera le premier né en 2000 à faire son apparition en Formule 1. Le natif de Kanagawa va découvrir la discipline au sein d’Alpha Tauri, équipe italienne motorisée par les nippons de Honda dont il est membre du programme jeunes pilotes. En 2020 en tant que débutant, il s’est classé troisième du championnat de Formule 2 avec sept podiums dont trois victoires.

5- Kimi Raikkonen, le vieux lion

A 41 ans, le champion du monde 2007 fête en 2021 ses vingts ans de présence au plus haut niveau du sport automobile, initiés avec Sauber en 2001. Avec 330 Grand Prix dans les pattes, le Finlandais détient le record de participation en course. Si son Alfa Romeo ne devrait pas lui permettre de lutter pour la victoire, l’ancien pilote de chez Ferrari et McLaren devrait encore nous gratifier de quelques coups d’éclats en piste, et de saillies verbales dont il a le secret à la radio.

6- Daniel Ricciardo chez McLaren-Mercedes

Après une saison 2020 ou elle a terminé dans le top 3 du championnat (une première depuis 2012), l’écurie McLaren va retrouver en 2021 le moteur Mercedes qui a fait les beaux jours de l’équipe avec les titres de Mika Hakkinen à l’époque. Autre nouvel atout dans sa manche, l’arrivée de Daniel Ricciardo en remplacement de Carlos Sainz Jr. Après avoir démontré qu’il n’avait rien perdu de son talent chez Renault, la fougue de l’Australien devrait faire merveille avec une McLaren ressuscitée.

7- Sergio Perez et Max Verstappen, combinaison gagnante pour Red Bull?

Le Mexicain fait son arrivée chez Red Bull en remplacement d’Alex Albon, dont les résultats n’ont pas été jugés suffisants. Avec ce recrutement, l’équipe espère mettre enfin un terme à la valse des pilotes « numéro 2 » démarrée avec Daniil Kvyat. Sergio Perez parviendra-t-il à bousculer un Max Verstappen considéré comme le leader incontestable de l’écurie autrichienne? Les bonnes performances de la Red Bull entrevues lors des essais de pré-saison annonce peut-être un duel au sommet entre le Néerlandais et le Mexicain.

8- Carlos Sainz, autre atout jeunesse de Ferrari

Après Charles Leclerc, la Scuderia Ferrari mise à nouveau sur un jeune pilote (26 ans) pour remplacer Sebastian Vettel. Guidé par le deuxième duo le plus jeune en moyenne d’âge de son histoire en F1, la Scuderia Ferrari retrouvera-t-elle les devants après sa pire saison depuis 1980? Pour cela elle aura besoin d’un Carlos Sainz en grande forme, mais l’Espagnol compte bien dépasser les attentes et titiller Charles Leclerc.

9- Un huitième titre historique pour Lewis Hamilton?

Après la conquête d’un septième titre de champion en 2020, égalant ainsi le mythique Michael Schumacher, Lewis Hamilton a rempilé pour une année avec Mercedes et compte bien faire le grand huit. Désormais auteur de 95 victoires en Grand Prix, le Britannique va vouloir soigner ses statistiques en 2021. Toujours associé au Finlandais Valtteri Bottas, Lewis Hamilton a une voie royale devant lui…

10- Le retour de Zandvoort, l’arrivée de l’Arabie Saoudite

Si la situation sanitaire ne l’empêche pas, la saison 2021 de Formule 1 devrait être celle de tous les records avec pas moins de 23 Grand Prix au calendrier. Celui des Pays-Bas était déjà inscrit en 2020 mais n’avait pu se tenir en raison de la crise sanitaire. Les passionnés et nostalgiques devraient être nombreux à suivre le retour (du 3 au 5 septembre) des F1 sur un circuit de Zandvoort modernisé. Le GP d’Arabie Saoudite fait lui son apparition au calendrier avec un circuit urbain à Jeddah (3 au 5 décembre).

Latest news
Related news