Le manque d’activité physique nuit à la santé mentale

Les résultats d’une expérience menée par la marque Asics concernant l’impact de l’activité physique sur la santé mentale sont édifiants. Une semaine d’arrêt seulement aurait des conséquences négatives.

La marque Asics vient de dévoiler les conclusions de son expérience, Mind Race, qui a fait stopper les habitudes d’entraînement de sportifs, de l’amateur au champion, afin de mesurer l’impact du sport sur le mental et le moral.

Ce test a été mené sous la supervision du chercheur spécialisé Brendon Stubbs, et les résultats sont édifiants : après une semaine d’arrêt seulement, le bien-être cognitif et émotionnel des sportifs s’est détérioré. Leur confiance en soi a diminué de 20 %, leur positivité de 16 %, leur niveau d’énergie de 23 % et leur capacité à faire face au stress de 22 %. Après une semaine d’inactivité, les scores d’humeur globale des participants ont chuté de 18 % en moyenne, passant de 68 % lorsqu’ils étaient physiquement actifs à 55 % lorsqu’ils ont cessé de faire de l’exercice.

Il est intéressant de noter que dès qu’ils ont repris une activité sportive, les participants ont connu une amélioration immédiate, preuve que les effets négatifs peuvent rapidement être inversés.

Les résultats de l’expérience montrent également que quinze minutes d’exercice peuvent suffire pour avoir un impact positif sur l’humeur.

Latest news
Related news