Dan Mauruschatt : « J’ai pensé à arrêter »

Demain soir, vous affrontez des Red Boys favoris pour le titre et actuellement en mode rouleau compresseur. Leur dernière défaite remonte d’ailleurs au 8 décembre dernier, et c’était justement face au HBD. Quels avaient été les ingrédients pour gagner ce soir-là ?

C’est une bonne question ! Effectivement, les Red Boys sont clairement les favoris. Au niveau individuel, ils ont tout simplement les meilleurs joueurs. C’est pour cela qu’on devra jouer comme une véritable équipe. L’ambiance au sein du groupe est excellente, on se complète. 

Qu’est-ce qu’il vous faudra en plus que d’habitude pour espérer les battre ?

Il faudra juste respecter le plan de jeu de l’entraineur. Face à Käerjeng, on a eu quelques soucis, notamment au niveau défensif et avec les gardiens. On doit devenir un mur en défense, on a le talent derrière pour cela. La clé du match sera l’aspect défensif.

Comment avez-vous analysé cette équipe de Differdange ?

On a effectué une analyse vidéo cette semaine où l’on a pu voir les différents aspects de leur jeu. Le tout sera de s’adapter à ce jeu. Des joueurs comme Batinovic ou Becvar, pour ne citer qu’eux, sont individuellement très fort. Alors même si on ne pourra pas les arrêter complètement, si nos défenseurs montrent ce qu’ils valent on arrivera à les freiner.

On imagine que vous y allez tout de même pour gagner…

Oui, évidemment. On sait que ça va être dur, mais on a déjà montré qu’on pouvait battre n’importe qu’elle équipe de ce championnat.

L’objectif final, est-ce le titre de champion ?

L’objectif du club, c’est de gagner au moins un titre. Ce sera plus facile de remporter la coupe puisqu’il ne reste que deux matchs, mais comme je l’ai dit, on peut gagner contre tout le monde, donc il faudra voir à la fin !

Personnellement, comment se passe ta saison ?

Ça n’est pas une saison facile puisque je me suis blessé en coupe d’Europe en septembre. Ça a été un gros coup dur, j’ai eu beaucoup de mal sur le plan mental, car ce n’était pas ma première blessure. J’ai pensé à arrêter ma carrière, mais après la rééducation et des discussions avec ma famille, mes amis et mes entraineurs, je me suis dit qu’il fallait que je revienne encore plus fort. Ça a été une rééducation très longue, mais je peux dire aujourd’hui que je n’ai jamais été aussi en forme qu’aujourd’hui !

Latest news
Related news