AXA League femmes : Des championnes en titre en difficulté

Diekirch n’y arrive pas, Dudelange et Käerjeng foncent

C’est peu de dire que les féminines du CHEV Diekirch sont en difficulté cette saison en AXA League. Les championnes en titre en sont déjà à trois défaites en quatre rencontres, contre certains concurrents directs (dont un cinglant 29-15 concédé face à Käerjeng) alors qu’elles n’avaient perdu qu’une seule fois en dix-sept rencontres la saison dernière. La faute, entre autres, à une équipe décimée qui a perdu sa meilleure joueuse, Alina Molkova (élue MVP du championnat la saison dernière), des taulières parties à la retraite et des blessées. Un début de saison galère pour une équipe qui se retrouve actuellement à la sixième place du classement et surtout déjà larguée derrière les autres prétendants. Car devant, plusieurs équipes sont en feu, à commencer par Käerjeng et Dudelange. Les premiers, en plus d’avoir vaincu les championnes de la saison dernière, se sont facilement imposés face à Bieles (38-8), Museldall (32-21) et Esch (16-28). Les seconds, eux, n’ont pas eu beaucoup plus de mal à se défaire de leurs adversaires. Les dudelangeoises se sont en effet débarrassées des mêmes adversaires que leurs homologues au classement : Esch, Museldall, Diekirch, Bieles, elles ont toutes cédé face à un HBD insatiable. Derrière elles, les filles de Differdange ont remporté trois matchs sur quatre et figurent actuellement sur la troisième marche du podium. La rencontre face à Dudelange le 9 octobre déterminera si elles peuvent titiller le haut du panier et passer un palier supplémentaire. Pour le HB Museldall, ce palier n’est pas pour tout de suite puisqu’il a concédé deux défaites face à Dudelange et Kaerjeng. Mais son succès face aux Red Boys nous laisse à penser que la troisième place est loin d’être une utopie et qu’il est actuellement mieux placé que Differdange pour la suite de la saison, malgré deux points de retard.

Derrière, ça galère

En milieu de tableau, les filles du Standard ne font pas le poids face aux cadors mais remportent tout de même leurs matchs (de justesse néanmoins) face aux derniers. Et outre un CHEV Diekirch qui ne ressemble plus du tout à celui de la saison dernière, on retrouve en queue de peloton Esch et Bieles. Autant les eschoises que les promues ont concédé quatre défaites en autant de rencontres, et on voit mal comment elles pourraient redresser la barre, tant l’écart avec les écuries devant elles est conséquent.

Bref, ce championnat régulier nous donne de bonnes idées sur la suite de la saison, même si nous ne sommes pas à l’abris de voir les championnes en titre diekirchoises relever la tête et repartir du bon pied. Quoi qu’il en soit, l’AXA League dames verra probablement de nouvelles championnes cette saison.

Latest news
Related news