Luxembourg-Turquie : une défaite (0-2) et des regrets

Dans un match ouvert et plaisant, le Luxembourg a eu sa chance, mais l’a laissée passer. La Turquie s’impose 0-2 sur un pénalty de Calhanoglou et un but de Dursun, et prend la tête du groupe.

En pénétrant dans l’enceinte du stade national et en découvrant le nombre de supporters turcs et leur ferveur, on s’est tout de suite dit que les Luxembourgeois allait prendre une sacrée pression… Ce qui s’est confirmé sur le terrain pendant quinze minutes. Les Turcs monopolisent le ballon et squattent devant la surface adverse. Dès la 4e minute, Moris est obligé de sortir sur corner et de repousser des deux poings. A la 10e minute, le portier luxembourgeois sauve les siens grâce à une superbe claquette, sur une tête de Soyuncu qui reprenait un bon centre d’Under. A la 14e minute, Dervisoglu est parfaitement lancé dans la surface par Celik… heureusement sa touche du bout du pied s’écrase contre le petit filet.

L’erreur de Barreiro qui coûte cher

Les Luxembourgeois ont laissé passer l’orage et le match s’équilibre enfin. Les joueurs de Luc Holtz se projettent dans le camp adverse et obtiennent leur première grosse occasion à la 19e minute : après un corner joué en deux temps, le ballon arrive dans les pieds de Carlson à l’entrée de la surface adverse. Sa frappe puissante passe de peu à côté ! A ce moment-là, on se dit que nos Roud Leiwen ont retrouvé du poil de la bête et que tout est possible. D’ailleurs ils insistent : à la 31e minute, Sinani joue un coup-franc en centrant le ballon dans la surface, c’est repoussé, mais Gerson Rodrigues réalise une belle série de dribble, avant de finalement buter sur un défenseur.

Mais une grossière erreur vient mettre un premier coup sur la tête des Luxembourgeois. A la 35e minute, sur un corner, Soyuncu place sa tête, Barreiro détourne le ballon du bras… pénalty ! Moris part du bon côté, mais Calhanoglu transforme. 1-0 pour la Turquie ! Rageant.

Moris sort un match de titan

Les Luxembourgeois ne se découragent pas pour autant et continuent de chercher des solutions devant. Au retour, les Turcs ne sont quand même pas loin de tuer le match : à la 51e minute, Under déborde et centre. Dervisoglu reprend de la tête, le ballon ressort et traîne aux abords de la surface… Calhanoglu déclenche alors une grosse frappe que détourne Moris. Monstrueux, le portier luxembourgeois contre une nouvelle fois la reprise de Dursun à bout portant ! Il maintient l’espoir et permet aux siens d’y croire encore.

Trop de déchet devant

Les Roud Léiwen défendent bien, ont davantage le ballon qu’en première mi-temps et parviennent à combiner devant. Manque la dernière passe, le dernier geste. A la 64e minute, la frappe de Gerson Rodrigues passe à côté. A la 66e minute, ils pensent égaliser, aidé par Kadioglu qui marque contre son camp sur une passe en retrait… mais il y a faute sur le défenseur turc. Les locaux insistent : à la 72e, sur un bon centre de Sébastien Thill, la tête de Gerson passe hélas encore à côté.

A force de gâcher et de laisser passer leur chance, les Luxembourgeois vont se faire punir. A la 76e, Carlson se rate et remet le ballon dans les pieds de Dursun. L’attaquant turc enroule sa frappe au ras du poteau, cette fois Moris est battu, le match est plié. On en restera là. La Turquie s’impose 2-0 face à un Luxembourg qui pouvait espérer mieux. Les coéquipiers d’Under prennent la tête du groupe avec trois victoires au compteur.

Latest news
Related news