Strassen, Fola Esch : En embuscade

Alors que ces deux clubs entamaient cette saison de BGL Ligue avec des trajectoires diamétralement opposées, le Fola et l’UNA Strassen se retrouvent à l’heure actuelle dans une situation fort similaire. En embuscade, et placés dans les positions européennes, les deux clubs ont le luxe de pouvoir regarder vers le haut comme vers le bas. Même si le champion en titre devrait certainement avoir pour ambition de grimper encore dans le classement…

Si l’on se base simplement sur la rencontre disputée sur la pelouse de l’UNA en septembre dernier, il paraît logique de voir Strassen et Fola si proches au classement. Lors d’un match particulièrement animé et plaisant, les deux effectifs s’étaient rendus coup pour coup avant de se séparer sur un score cohérent de 2-2.

Cet affrontement avait permis de parfaitement comprendre la philosophie de jeu des actuels troisième et quatrième du championnat. Alors que l’UNA — bien en place et toujours prompt à jaillir en contre grâce à des transitions offensives fluides — explosait rapidement, le Fola, lui, jouait le jeu de la possession et tentait de trouver les espaces avec patience et coulissement. Deux styles résolument orientés vers l’offensive qui ont clairement porté leur fruit, alors que la moitié du championnat a déjà été disputée, et qui permettent aussi aux deux clubs de désormais prétendre à plus.

Strassen, prétendant non officiel à l’Europe

Pour Strassen, quand bien même le message officiel ne le mentionne pas, l’objectif de l’Europe semble de plus en plus clair. Si Christian Lutz préfère rappeler qu’il « reste quinze matchs à jouer », le fait d’avoir déclaré que « les résultats ont beau être excellents, personne ne s’intéresse réellement aux bilans, sauf en fin de saison » tend à confirmer, même à demi-mot, que le travail n’est pas encore achevé. Un avis également partagé par Koray Ozcan, portier en pleine forme qui, lui aussi, admet de façon déguisée son désir de compétition européenne : « Si on termine à un ou deux points de l’Europe, évidemment, on sera déçus. Faire tant de matchs pour échouer si près d’une belle récompense, cela serait douloureux […]. Bien sûr qu’aujourd’hui, c’est quelque chose que je veux. Mais on ne va pas non plus monter la sauce. »

Avec le second meilleur buteur du championnat ainsi que la meilleure défense, l’UNA a de sacrés atouts à faire valoir. Sa colonne vertébrale, composée d’Ozcan, Siebenaler, Bacconnier et Perez, a apporté énormément de satisfaction lors de la première partie de saison. Et sa capacité à gêner les gros du championnat durant la phase aller (match nul contre le Fola et le F91, victoire contre le Progrès, le Racing et le Swift) a achevé de convaincre les observateurs de son potentiel. Reste maintenant à voir comment le club réussira son entame en février, avec avant tout un déplacement toujours compliqué sur la pelouse de Mondorf, et ensuite la réception d’Ettelbrück. En cas de 6/6, on doute réellement que l’Europe ne devienne pas officiellement un objectif assumé.

Fola Esch : viser plus haut?

Du côté du Fola, on peut là aussi parler d’une première partie de saison réussie. Car le club eschois a véritablement réussi à surmonter des débuts toujours compliqués, alors que la campagne européenne bat son plein et se retrouve aujourd’hui à seulement quatre places de la tête du classement. Une position de quatrième qui pourrait, potentiellement, garantir un ticket européen en fonction du vainqueur de la coupe. Une place incertaine qui ne satisfait donc pas les Folamen, à l’image de leur capitaine Julien Klein, qui préférerait trouver un moyen d’assurer l’Europe. 

Plutôt épargné par le covid pendant cette préparation, avec seulement deux joueurs absents pendant cinq jours, et grâce à un temps plutôt clément qui a permis de s’entraîner sur des terrains verts, le champion en titre a pu profiter de cette trêve pour se ressourcer et répéter ses gammes. « On a fait une préparation très intéressante à mes yeux, et les matchs amicaux ont été bons aussi… » confirme le défenseur.

Pour réussir une partie de saison encore meilleure et garantir l’Europe, Klein insiste sur le besoin d’être plus létal face au but, et aussi de trouver une plus grande solidité derrière. Si le défenseur justifie une certaine maladresse offensive par la pression de remplacer un Zachary Hadji étincelant l’an passé et auteur de 33 buts, le grand nombre d’occasions encaissées l’inquiète. C’est donc une recherche globale d’amélioration qui semble motiver le champion en titre, qui reprendra la BGL Ligue face à Ettelbrück. Un équilibre qu’il faudra mettre en place sans Diogo Pimentel, parti tenter l’aventure dans le monde professionnel, et Mura et Rodrigo Parreira, en manque de temps de jeu au sein du club eschois. Sur le plan offensif, il ne fait nul doute que l’arrivée de Jacquel a pour but d’améliorer la puissance d’un club qui émarge cette saison à moins de deux pions par rencontre.

 Un déplacement sur la pelouse d’Ettelbrück avant de recevoir Differdange devrait ainsi permettre d’en savoir plus sur les capacités du Fola à, déjà, prendre une marge d’avance sur ses poursuivants, et, qui sait, grignoter quelques points précieux pour essayer de glaner un second titre consécutif.

Quelques départs pour Strassen, du turnover pour le Fola

Si Strassen a perdu trois joueurs, cela ne semble pas réellement inquiéter son entraîneur. Alors que Leandro Souza, Benjamin Schmidt et Kevin Lourenco ont quitté le club, ce n’est pas leur faire injure de dire qu’ils n’avaient jusqu’ici pas été des éléments déterminants dans l’excellente première partie de saison du club. Si Ozcan loue leur apport « sur le plan humain » et concède que leur départ créera un manque sur ce plan-là, le gardien et l’entraîneur n’estiment pas s’être diminués du point de vue sportif. En outre, si l’on considère le retour de Rafael Delgado et Denis Agovic, il se pourrait même que l’UNA se soit renforcé durant cette trêve.

Le Fola, quant à lui, a eu un mercato hivernal plutôt actif. Avec le départ de Diogo Pimentel, fer de lance du milieu de terrain dorénavant régulièrement appelé en sélection, le champion en titre a perdu gros. Mura, défenseur expérimenté au temps de jeu plus sporadique, a lui aussi quitté l’effectif pour rejoindre l’UN Käerjéng. Sur le plan des recrues, le Fola a engagé Thibaut Jacquel, attaquant français passé par la MLS ces dernières années et de retour pour un challenge au Grand-Duché. 

Latest news
Related news