Ne pas perdre le Nord

Face à une sélection nord-irlandaise qui pointe à la 54e place du classement FIFA, le sélectionneur devrait faire tourner son effectif et « tester de nouvelles animations par rapport aux derniers matchs ». De là à espérer voir une titularisation de Mathias Olesen, qui a connu ses premières minutes en Bundesliga face au Borussia Dortmund ce week-end, ou encore de Vincent Thill qui n’a plus joué depuis un an, c’est une toute autre chose. Car la Ligue des Nations pointe petit à petit le bout de son nez et il faudra aussi préparer la Lituanie, les Iles Féroé et surtout la Turquie, qui attendent les Roud Léiwen en juin prochain. Luc Holtz aura à sa disposition des joueurs aux saisons bien différentes. Entre ceux qui enchainent les rencontres comme Danel Sinani et Christopher Martins et d’autres qui n’ont plus disputé de match officiel depuis plusieurs mois pour diverses raisons (Gerson Rodrigues, Olivier Thill, Enes Mahmutovic…), les interrogations sur la condition physique de certains se pose forcément. Au sélectionneur de faire les choix les plus adaptés à la situation actuelle et à l’adversaire.

Face à eux, l’Irlande du Nord reste sur un match nul 0-0 face aux champions d’Europe en titre, l’Italie (éliminée face à la Macédoine du Nord, hier, à l’occasion des barrages pour la Coupe du monde 2022). Si à domicile, les joueurs de Ian Baraclough sont une forteresse quasi imprenable depuis plus d’un an, c’est un peu plus difficile hors de leurs bases. Barreiro et ses coéquipiers pourraient alors en profiter pour engranger de la confiance et s’imposer devant leur public et… devant 300 supporters nord-irlandais qui devraient faire le déplacement.

Latest news
Related news