Mayron De Almeida : «On peut creuser un premier bel écart»

L’attaquant du Progrès a bien conscience de l’opportunité que représente le choc de dimanche contre le Fola dans la course à l’Europe et au titre. Pour lui, la victoire passera par les valeurs qui font la force de Niederkorn cette année : solidité, solidarité, opiniâtreté.

Depuis la reprise, vous avez battu Dudelange (1-2), fait match nul contre Rosport (3-3) et battu la Jeunesse sur le fil en toute fin de rencontre (0-1). Quel bilan tirez-vous de ces trois premiers matchs ? 

C’est un bilan plutôt favorable. On fait vraiment une bonne reprise avec ce gros coup à Dudelange. Le match décevant, c’est le 3-3 contre Rosport, on était à la maison et c’est dommage de perdre deux points après la victoire à Dudelange. On se reprend bien ensuite contre la Jeunesse, chez qui ce n’est jamais facile de gagner. La victoire ne s’est jouée encore à rien, on a été costauds défensivement, on a été patients et on a réussi à se libérer sur la fin.

La prochaine journée ce week-end s’annonce bouillante, avec les six premiers qui s’affrontent. La victoire est obligatoire contre le Fola, qui est actuellement à quatre points derrière vous ?

Je pense que oui, ça nous permettrait de creuser un premier bel écart avec eux en les mettant à sept points. Ce serait bon dans la course à l’Europe. Et puis dans cette course, on doit gagner les matchs à la maison de toute façon.

Quels sont les plus gros points forts de cette équipe du Fola ?

Ils ont une belle équipe collectivement. On l’avait déjà vu à l’aller (on avait perdu 2-0). Ils essayent souvent d’endormir l’adversaire, en laissant la possession, et ils sont très rapides en contre. Il faudra bien gérer la profondeur et ce serait idéal de marquer les premiers.

Comment vivez-vous cette lutte acharnée en haut du classement ?

Comme on est en haut, on le vit plutôt bien ! C’est mieux que tout en bas (rires) ! Aucun match n’est facile, il suffit de perdre deux ou trois matchs pour se retrouver sixième ou septième, tout est serré. C’est bien pour le championnat, pour le suspense, tout le monde joue sa chance. Il faudra absolument gagner le plus de matchs possible.

Avec la victoire à Dudelange, on a senti une équipe qui avait faim et ne lâchait rien. C’est votre principale force dans la quête du titre ?

Oui, c’est vraiment un de nos atouts importants, on s’entend tous bien, on est comme une famille. Il y a une bonne mentalité, chez ceux qui jouent, chez ceux qui ne jouent pas. Ces derniers matchs, on a souvent marqué en fin de match, grâce à nos remplaçants qui se sont montrés décisifs, cela est la preuve de cet état d’esprit. Et oui, évidemment qu’on aimerait gagner quelque chose cette année… même si l’objectif premier est d’accrocher les places européennes.

Vous êtes revenu au club l’été dernier après un passage au Red Star. Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné là-bas ?

Au début je ne jouais pas du tout, ou que dix minutes de temps en temps. En deuxième partie de saison, j’ai joué sept ou huit matchs, mais j’ai été freiné par le Covid. Quand je suis revenu, l’équipe gagnait donc c’était difficile de changer des joueurs en place… Ensuite, j’avais fait une bonne préparation et j’ai senti qu’on ne me donnait pas la confiance que j’espérais en retour. Moi, j’ai été très clair, je suis jeune, je veux jouer et ne pas faire que des petits bouts de matchs.

Aujourd’hui on vous sent pleinement investi au sein du Progrès. Vous êtes un joueur épanoui dans cette équipe ?

Oui, franchement. Et je crois que cela se voit sur le terrain ! Je savais que je serais bien accueilli en revenant, c’est plus facile pour se sentir bien. Quand on se sent bien dans la vie, on se sent bien sur le terrain.

Individuellement, vous en êtes à huit buts et neuf passes décisives. Vous fixez-vous un objectif précis d’ici la fin de la saison ?

J’espère marquer le plus de buts possible et pareil pour les passes décisives. Mais ma priorité est d’être bon pour l’équipe et de gagner quelque chose avec Niederkorn à la fin de la saison. Si je peux le faire en marquant des buts, je ne m’en priverai pas !

Latest news
Related news