Lucas Correia : « Gagner absolument »

Après une première partie de saison compliquée, Lucas Correia a su revenir au meilleur de sa forme passé la reprise. Une montée en puissance qui coincide avec son club du Fola, qui enchaîne les bons résultats récemment. Blessé pour le choc de demain contre Dudelange, le milieu offensif n’en demeure pas moins concerné, et assène clairement les ambitions de son club : gagner.

Vous êtes sur une excellente dynamique ces derniers temps, comment expliquer ce revirement dans les résultats ?

La confiance, avant tout. Depuis Rodange, on enchaîne les bons résultats. On a mis 8 à Rodange, 7 à Hamm, 4 contre Mondercange. On est sur une bonne dynamique et on marque beaucoup de buts, et cela nous met en confiance. Quand les choses vont bien, l’ambiance en bénéficie, et on le voit actuellement. C’est un tout. C’est toujours difficile d’avoir une bonne cohésion d’équipe quand les résultats ne suivent pas. Et quand les choses se compliquent, généralement, tout s’enchaîne : moins de réussite face au but, les passes qui n’arrivent pas, des faits de jeu qui ne vont pas dans notre sens… Et là, aujourd’hui, on est dans la situation contraire, et cela se voit clairement sur le terrain.

La dernière rencontre face à Wiltz a été assez compliquée malgré les trois points. Des raisons de s’inquiéter ?

Des raisons de s’inquiéter, non. Wiltz a fait un excellent match et c’est une équipe qui va réussir à faire chier encore beaucoup de ses adversaires. Je ne les vois pas descendre car ils ont une équipe bien meilleure que ce que ne reflète le classement. Pour ce qui est du match, n’ayant pas joué, c’est difficile de me positionner. Mais je sais que le terrain était compliqué, extrêmement sec,  que le ballon roulait très peu, ce qui nous rendait forcément la vie difficile avec notre jeu. La balle restait dans les pieds, et nous empêchait de développer un football fluide. Ajouté à cela un match en milieu de semaine, cela peut expliquer pas mal de choses. Maintenant, l’essentiel, c’est d’avoir pris les trois points, et on peut continuer d’espérer être sur le podium en fin de saison.

Demain, c’est un énorme choc face à Dudelange qui vous attend : ojbectif des trois points ?

Il faut gagner absolument. Si Dudelange l’emporte demain, je pense qu’on pourra dire qu’ils sont champions. Et surtout, pour nous, une défaite pourrait permettre à certains concurrents de nous distancer, et voir certains clubs derrière nous nous rattraper. F91 ou pas, on n’a plus le droit de perdre de points. On doit gagner chaque rencontre, les aborder comme une finale à chaque fois. Notre objectif c’est donc la victoire, clairement. Si on veut jouer le podium, ça passe par là. Si on arrive à gagner demain, cela peut relancer beaucoup de choses. Il y a moyen de les mettre dans le doute, malgré leur avance, et on doit en profiter.

Le match aller avait été largement dominé par le F91… Qu’est-ce qu’il va falloir changer pour réussir à gêner votre adversaire ?

Avant tout, ne pas encaisser de buts si vite. Lors du match aller, on était mené de deux buts au bout de vingt minutes, ce qui complique énormément les choses. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’on leur a donné les buts, mais nous avions fait des erreurs évitables et aux conséquences lourdes. Dans un match comme ça, quand tu perds 0-2 après vingt minutes, c’est très diffiicile… A l’aller, on n’avait pas réussi à imposer notre jeu dans la continuité, et mentalement, on n’ croyait pas assez. Aujourd’hui, le fait d’avoir marqué beaucoup de buts ces derniers matchs nous offre un état d’esprit totalement différent qui nous sera bénéfique. Offensivement, tout le monde est en confiance. Le match sera complètement différent, et on se sent capable de réussir un coup.

En cas de victoires, vous reviendriez à six points de la première place… Parle-t-on encore de titre du côté du Fola ?

Il reste six matchs. Notre objectif premier reste l’Europe. Maintenant, si une opportunité s’ouvre à nous pour aller encore plus haut, évidemment, on va foncer. Aucun d’entre nous refuserait un titre de championnant. Cela n’est plus entre nos mains, mais notre but est simple : gagner tous les matchs qui restent, et on fera les comptes à ce moment-là.

A titre personnel, comment juges-tu ta deuxième partie de saison ?

Beaucoup mieux que la pemière, déjà. Entre les blessures, le covid… C’était difficile. J’ai très bien commencé la deuxième partie de saison. En quelques matchs, j’ai réussi à atteindre les stats que j’avais eu l’année dernière en termes de buts, passes décisives et penalties obtenus. Malheureusement, la blessure est revenue, donc je dois prendre sur moi-même et revenir au plus tôt possible. J’ai envie de pouvoir participer aux dernières rencontres et aider le groupe, que cela soit en championnat ou en coupe.

Latest news
Related news