Le Progrès assume son statut, le Swift confirme son retour au premier plan

Au cours de cette 20e journée, le Progrès a assumé son statut de leader en écrasant Hostert (0-4), quand le Swift a confirmé son retour au premier plan en surclassant Rosport (0-4). A suivre également, le point sur les autres matchs.

Le Progrès assume son statut à Hostert (0-4)

Ils savaient que le déplacement à Hostert serait difficiles, mais les leaders de la BGL Ligue ont assumé leur statut et sont sortis victorieux de ce match piégeux. Les locaux ont pourtant chahuté le Progrès, notamment en première mi-temps, en se procurant des occasions franches. Dont la première dès la 7e minute : alors que la défense de Niederkorn cafouille, le ballon revient sur Steinmetz qui frappe, mais au-dessus. A la 28e, Trani tire un coup-franc bien placé à 30m du but adverse et oblige Flauss à sortir une belle parade pour maintenir le score nul et vierge. 

Un peu à l’image de leur match contre le Fola le week-end dernier, le Progrès se montre patient et opère en contre-attaque. Cela donne une bonne occasion à la 33e minute : le ballon arrive dans les pieds de Bijelic au 16m, mais sa frappe est trop écrasée sur Ndy. Le tournant arrive à la 40e minute. Alors que Hostert vient de se procurer une nouvelle situation dangereuse dans la surface adverse, les hommes de Stéphane Léoni amorcent un contre rapide. Luisi récupère alors le ballon dans la surface et décoche une frappe puissante qui termine au fond des filets, 0-1 pour le Progrès. Juste avant la pause, Trani tente une nouvelle frappe pour Hostert, mais Flauss veille de nouveau au grain.

Et au retour des vestiaires, on sent que ce but juste avant la pause et cet avantage pour les visiteurs pèsent sur le moral et le physique des joueurs d’Henri Bossi, qui ont plus de mal à conserver le ballon. La frustration gagne et les esprits s’échauffent à la 51e après un contact entre Luisi et Meddour. 

Plus les minutes défilent et plus le leader pose son empreinte sur le match. Jusqu’au but du break à la 75e minute : sur une bonne déviation d’Azong entré en cours de jeu, Mazure, déjà décisif contre le Fola, envoie une frappe limpide qui ne laisse aucune chance à Ndy. 0-2. Le match est plié, mais le leader ne s’en contente pas… A la 80e minute, Azong est servi par Bastos et inscrit le but du 0-3. Quelques minutes plus tard, Azong y va même de son doublé en marquant de la tête. 0-4, l’addition est salée pour Hostert.

Après son gros coup face au Fola, le Progrès fait plus que confirmer contre une équipe reputée difficile à contourner, et conserve sa position de leader de la BGL Ligue.

Le Swift ne plaisante pas et corrige Rosport (0-4)

De son côté, le Swift n’a pas non plus fait dans la dentelle et confirme plus que jamais son retour parmi les cadors de ce championnat. Le match a longtemps été ouvert et équilibré, Rosport se procurant des occasions, notamment grâce au retour de son maestro, Soladio. Les deux équipes rejoignaient d’ailleurs les vestiaires sur le score de 0-0 à la pause. 

Mais en seconde période, Stolz s’est littéralement transformé en serial killer devant le but et s’est offert un quadruplé ! Il inscrit le premier à la 55e minute, en reprenant un ballon au 7m. Le second, celui du break, arrive quelques minutes plus tard seulement, à la 63e minute, sur pénalty. Le festival de l’attaquant du Swift se poursuit à la 69e minute après une bonne percée de Mokulu qui le sert idéalement au second poteau. Enfin, il clôt le spectacle à la 84e minute avec une frappe de 20m déviée qui finit une nouvelle fois sa course au fond des filets. Sans trembler, le club de Flavio Becca confirme son retour au premier plan.

Dans les autres matchs, Differdange confirme sa bonne forme du moment en ne laissant aucune chance à Rodange (3-0). Il faudra vraiment compter avec eux dans cette deuxième partie de saison. Sur son terrain, le Racing ne parvient pas à faire mieux qu’un poussif 0-0 contre la Jeunesse et risque de voir ses rêves d’Europe s’éloigner de plus en plus, même s’il reste des matchs d’ici la fin du championnat. Mais devant, ça avance, et plus vite… Enfin, dans le duel du bas du classement, Mondorf a assuré sur son terrain, en disposant de Wiltz, 2-0. 

Latest news
Related news