Le match PSG-Istanbul arrêté après un incident raciste

Les joueurs du PSG et d'Istanbul Basaksehir ont décidé de quitter la pelouse après une allégation raciste du quatrième arbitre de la rencontre envers l'entraîneur adjoint du club turc.

C'est l'événement de la soirée de Ligue des Champions de mardi et peut-être un moment qui fera date. La décision forte des joueurs de Paris et d'Istanbul, de ne pas reprendre la rencontre interrompue à la 23e minute, après que le quatrième arbitre a été accusé d'avoir eu des propos racistes à l'égard d'Achille Webo, l'entraîneur adjoint du club stambouliote. Le match sera repris mercredi soir au moment où il a été arrêté, avec un nouveau trio arbitral.

À la 13e minute, à la suite d'une faute parisienne, le banc de Basaksehir proteste vivement. L'arbitre roumain Ovidiu Hategan, alerté par ses adjoints, se dirige alors vers la touche pour donner un carton à un membre du staff stambouliote. L'homme en noir demande à son quatrième arbitre, Sebastian Coltescu, de lui désigner la personne à sanctionner. Celui-ci lui répond : « Ala negru » (au noir, en roumain). L'expression est entendue par les personnes à proximité et provoque la colère d'Achille Webo, la personne en question.

"Why you said negro?!" répète alors l'ancien joueur camerounais, provoquant alors un attroupement autour du quatrième arbitre. Après plusieurs minutes de flottement, les joueurs turcs décident de quitter la pelouse, suivis rapidement par les joueurs du PSG. Un temps reportée à 22 heures, la reprise du match est annoncé au lendemain, par l'UEFA.

Latest news
Related news