Le Fola se relance face au Swift

C’était le match à ne pas rater entre deux cadors à l’arrêt. Le Fola et le Swift, qui restaient sur deux nuls consécutifs, s’affrontaient ce soir dans un stade Émile Mayrisch bien vide. Peu importe, le spectacle a été au rendez-vous sur le terrain et au terme d’un match rythmé, le Fola s’impose logiquement 2 buts à 1. Le Swift, pas toujours dans le match, a une fois de plus déçu.

Le Fola partait à l’attaque dès le début de match et sur une tentative raté de Ouassiero, Bruno Correia trainait dans les parages mais ne parvenait pas à toucher le ballon du bout du pied. Trois minutes plus tard, Mirza Mustafic adressait un centre en profondeur parfait à Jules Diallo, mais le contrôle de ce dernier, trop long, ne lui permettait pas de se mettre dans les meilleurs conditions pour ajuster un Geordan Dupire aux aguets. Le Fola poussait et le Swift ne parvenait pas à sortir de son camp. À la dixième minute, sur une faute sifflée à vingt-cinq mètres du but hespérangeois, Mustafic ne se faisait pas prier et envoyait un boulet de canon au fond des filets adverses (1-0, 10e). Probablement réveillés par l’ouverture du score eschoise, le Swift se ressaisissait peu à peu, sans pour autant se créer la moindre occasion. Mais les débats se rééquilibraient au fil des minutes et sur une passe en profondeur, Dominik Stolz, incroyablement seul, filait au but et tentait de passer Thomas Hym. En retard, le portier du Fola accrochait l’attaquant et offrait un pénalty aux visiteurs. Séne tirait (très mal) et Hym repoussait directement dans les pieds de… Séne, bien heureux de recevoir une nouvelle occasion de but qu’il ne ratait  cette fois-ci pas (1-1, 22e).

Un coup de massue sur la tête des hommes de Sébastien Grandjean, qui commençaient à lâcher beaucoup de leste face à un Swift revigoré par son but. Hamidou Séne offrait une nouvelle frayeur au stade Émile Mayrisch sur une tête qui passait à quelques centimètres du cadre. Et c’est alors que le match changeait une nouvelle fois de physionomie quand à la 34e minute, Bruno Correia était trouvé par Freire au milieu d’une défense hespérangeoise aux abonnés absents. L’attaquant de 27 ans se présentait face à Dupire et marquait d’une frappe puissante au sol (2-1, 35e). Le Swift, assommé, aurait pourtant pu égaliser à quelques secondes de la pause mais Hym veillait au grain sur une tête bien placée de Stolz

Une seconde période rythmée mais sans but

La deuxième mi-temps démarrait sur le même rythme soutenu que la première avec des transitions rapides vers l’avant. Mais c’est bien le Fola qui se procurait une nouvelle fois les meilleures occasions, et à la 56e minute, Dupire devait sortir une superbe parade sur un coup-franc direct de Grisez qui partait tout droit vers la lucarne. Les coéquipiers de Jules Diallo menaient les débats mais attention au revirement de situation, puisqu’à la 73e minute, Rayan Philippe, entré en jeu quelques minutes plus tôt, inquiétait Thomas Hym qui devait se coucher  pour repousser sa frappe en corner. Malgré une rencontre animée de bout en bout, la fin de match ressemblait à et si le Swift insistait, il n’arrivait pas à se créer d’occasions réellement franches. Cinq minutes avant le terme, Semedo avait l’occasion de tuer le match mais sa frappe depuis l’extérieur de la surface frôlait la lucarne de Georgan Dupire. Le match se terminait sur une ultime tentative du Swift, mais le centre de Sacras, peu en vue ce soir, ne trouvait qu'une timide tête de Séne. Le Fola se reprend après deux matchs nuls, tandis que le Swift est on ne peut plus à l'arrêt.

 

Les compositions des deux équipes :

Fola Esch : Hym, Ouassiero, Klein, Freire, Grisez, Ahmetxhekaj, Pimentel, Mustafic (Caron, 80e), Correia (Boutrif, 68e), Diallo, Omosanya (Semedo, 83e)

Swift Hesperange : Dupire, Malget, Schnell, Prempeh, Sacras, Garos, Loua (Avdusinovic, 79e), Couturier (Philippe, 65e), Séne, Stolz, Corral (Drif, 70e)

Latest news
Related news