La chasse est lancée

Derrière le Progrès Niederkorn, seul leader de BGL Ligue avec dix points, un grand nombre de clubs sont en embuscade et réussissent leur début de championnat sur un bilan comptable. Quand bien même certaines équipes se retrouvent à égalité au classement, les perspectives de début de saison font que la balance paraît plus positive chez certains que d’autres.

2e: Union Titus Pétange : Un nouveau projet prometteur

Union Titus Pétange3 victoiresUne défaite 2,25 buts marqués par match, 0,5 buts encaissés par match
08/08
Pétange 1 – 2 Strassen
15/08Swift 0 – 2 Pétange

23/08Pétange 3 – 0 Rodange

29/08Hamm Benfica 0 – 3 Pétange

Un bel été indien. Pour le club du sud-ouest du pays, le début de saison a pris une tournure particulièrement inattendue et rafraichissante. Passé une défaite initiale sur sa pelouse face à l’UNA Strassen, les joueurs de Nicolas Grezault ont su parfaitement rebondir avec trois victoires consécutives sans encaisser le moindre but. Et, avec un succès de prestige sur la pelouse d’Hesperange en essayant d’imposer son jeu à tout instant, n’a pas fait le moindre complexe d’infériorité depuis le début de saison. Lancé dans un nouveau projet, Pétange a pour but d’aborder les saisons à suivre avec un plan de jeu et une philosophie particulièrement définie. Interrogé dans nos colonnes, l’entraîneur de l’Union Titus déclarait au sujet de cette victoire impressionnante face au Swift qu’il était capital de rester fidèle à ces nouveaux préceptes de football offensif : « On veut imposer notre football (…) Nous voulons vraiment, et ce sur les trois prochaines années, créer comme ADN le profil d’une équipe joueuse. On le doit à notre club, à nos supporters qui donnent de leur temps et argent pour nous soutenir. Qu’on gagne ou qu’on perde, le but est que les supporters prennent du plaisir, et qu’ils voient un football enthousiaste et qui fait plaisir aux amateurs de ballon rond ». Si Grezault se garde bien d’évoquer des ambitions plus élevées si tôt dans la saison, Kai Merk, recrue en réussite avec trois pions lors de trois rencontres consécutives cache moins ses désirs de grandeurs, en parlant sans se cacher de Top 4. Des propos nuancés néanmoins, qui soulignent l’importance de réussir à aborder les prochaines rencontres avec la même mentalité et motivation. Le calendrier leur proposera pour les prochaines rencontres des affrontements intéressants face au FC Wiltz – sur courant alternatif en cette toute première partie de championnat -, une Jeunesse tendre mais prometteuse, mais aussi et surtout un clash à domicile face à Dudelange. Trois rencontres qui devraient permettre d’en savoir bien plus sur la solidité de l’Union Titus. Quoi qu’il en soit, en se souvenant de la dernière place du club l’an passé, il est indéniable que le début de saison des Pétangeois est particulièrement réussi. 

3e : Swift Hesperange : Un mastodonte qui tarde à impressionner

Swift Hesperange3 victoires1 défaite2,5 B p/m; 1,25B encaissé p/m
07/08Racing 0 – 3 Swift

15/08
Swift 0 – 2 Pétange
22/08Mondorf 1 – 2 Swift

28/08Swift 5 – 2 Ettelbrück

On ne peut clairement pas parler de début de saison raté du côté d’Hesperange. Après tout, une sortie de route n’a rien de choquant pour un prétendant assumé au titre. En début de saison, alors que les effectifs se mettent en place, que les automatismes se doivent d’être trouvés, en particulier avec un nouvel entraîneur. Mais pourtant, la sensation demeure, indélogeable malgré un bilan comptable loin d’être critiquable : ce Swift semble pouvoir faire mieux, bien mieux. La défaite face aux Slovéniens de Domzale n’était ni inquiétante, ni attaquable. Si tôt dans la saison, sans véritables repères, il n’y avait rien de choquant chuter. Et la victoire sans appel 0-3 lors de la première journée de championnat face au Racing sur une pelouse gorgée d’eau semblait confirmer les excellentes dispositions des joueurs du nouvel entraineur Vincent Hognon. Pourtant, la défaite somme toute méritée face à Pétange lors de la journée suivante faisait sérieusement tâche. Et ce n’est pas la victoire étriquée face à un US Mondorf hargneux et combattif qui permettait de lever les doutes sur la capacité du club d’Hesperange à être hargneux. Plus solides face à Ettelbrück lors de la dernière journée avant la trêve, le prétendant au titre a pourtant encore sérieusement péché sur le plan défensif, encaissant deux buts contre l’avant dernier du championnat. Si la seconde période a pu rassurer sur le potentiel offensif du club, avec un Dominik Stolz toujours aussi utile et un Séné particulièrement remuant, on est en droit d’attendre plus. Cette trêve internationale arrive peut-être à point nommé pour le Swift, qui aura donc deux semaines – malgré l’absence de nombreux joueurs – pour peaufiner son jeu, colmater les brèches entrevues défensivement, et élever encore un peu son niveau. Une amélioration qui sera nécessaire pour jouer le titre, au vu des cinq prochaines journées qui les verront se déplacer sur la pelouse de Differdange, du tenant en titre du Fola, et la réception de l’actuel leader du Progrès. Rendez-vous fin Octobre pour un bilan plus exhaustif.

4e : Racing : Sur la lancée de la saison précédente

Racing FCU3 victoires1 défaite1,25 b. m. Par match, 1,25 b. enc. par match
07/08
Racing 0 – 3 Swift
14/08Rodange 0 – 1 Racing

21/08Racing 1 – 0 RM Hamm Benfica

28/08Wiltz 2 – 3 Racing

On peut donc afficher un bilan extrêmement flatteur de trois victoires pour une seule défaite, et une différence de buts neutre. Le Racing le prouve avec trois victoires sur le plus petit écart, et une claque reçue d’entrée face au Swift. Néanmoins, cette première – et unique – défaite avait eu lieu dans un contexte extrêmement particulier. Sur une pelouse gorgée d’eau – la rencontre ayant même été interrompue en première période – on peut légitimement accepter que le ballon ait été difficile à maitriser, et les principes de jeu compliqués à appliquer.  D’ailleurs, depuis cette rencontre, le Racing a engrangé le maximum de points. Si les succès face à Rodange et le RM Hamm Benfica n’ont pas été particulièrement impressionnantes, tant dans le contenu que le résultat, elles ont néanmoins permis de lancer une dynamique. Et la victoire au nord du pays à Wiltz face à un adversaire toujours difficile à manoeuvrer a été infiniment plus convaincante, avec enfin des velléités offensives plus prononcées, et la recherche du but, encore et encore. Si l’entraîneur de l’équipe Jeff Saibene se plaignait dans nos colonnes du manque de réalisme de ses joueurs, son insistance sur « la volonté absolue de vouloir marquer, d’être plus souvent présents dans les seize mètres » et sa satisfaction d’un fond de jeu de plus en plus prometteur permet de voir en ce Racing une solide continuation de l’équipe qualifiée en Europe l’an passé. Une chose est sûre : le retour de trêve internationale risque d’être particulièrement corsé pour le club de Luxembourg Ville avec la réception de Dudelange et une belle équipe d’Hostert, ainsi que des déplacements sur la pelouse de la Jeunesse, du leader du Progrès Niederkorn, mais aussi du dauphin en la personne de l’Union Titus Pétange. Ainsi, les cinq prochaines journées seront réellement l’occasion de voir ce que vaut réellement ce RFCU, et s’il peut légitimement prétendre à une qualification européenne en fin de saison.

Latest news
Related news