Julien Klein : « Costauds défensivement et tactiquement »

Le Fola a réussi un résultat précieux ce week-end en l’emportant sur la pelouse du Racing. Une rencontre achevée sur le score de 0-1, qui permet au tenant du titre de recoller au peloton de tête. Entretien avec le capitaine de l’équipe, Julien Klein, nommé au Dribble d’Or, et heureux de cette solide performance.

Lors de votre dernier gros match face à Dudelange, les choses s’étaient très mal passées. Cette fois-ci, vous êtes allé chercher une victoire précieuse sur la pelouse du Racing. Comment expliques-tu ce bien meilleur résultat ?

On a été beaucoup plus costauds défensivement et tactiquement que contre Dudelange. On avait aussi pris un but très tôt dans le match qui ne nous avait pas facilité la tâche et les avait mis en confiance. Mais ce week-end, on a su être concentré et appliqué tout au long de la rencontre.

Vous restez sur deux clean sheets consécutives après avoir encaissé six buts en deux rencontres. Y a-t-il eu un accent de mis sur le côté défensif ces derniers temps ?

Je pense que c’est plus un équilibre global. Toute l’équipe défend mieux, et ensemble. On fait énormément d’efforts pour ne pas encaisser de but. On a vraiment à coeur de garder notre cage inviolée. L’an passé, nous avions clairement pour objectif de marquer le plus de buts possible, tandis que cette saison, on essaye d’être plus solide. Cela nous réussit plutôt pas mal, même s’il faut noter qu’il y a eu de la maladresse en face, ce qui nous a permis de s’en sortir sans encaisser.

Vous vous procurez aussi énormément d’opportunités sur coups de pied arrêtés, est-ce quelque chose que vous travaillez beaucoup à l’entraînement ?

On essaye de faire quelques combinaisons, et nous avons pas mal de qualités sur coup de pied arrêté avec de bons frappeurs mais aussi plusieurs joueurs de taille. C’est une force pour nous, que l’on doit encore plus travailler selon moi.

Vous avez recollé au peloton de tête, et n’êtes qu’à quatre points de la première place. Quel est l’objectif à atteindre en fin de saison ?

Cela a toujours été le même, et ça n’a pas changé : l’Europe. Forcément, si on voit une opportunité d’aller chercher le titre, on ne va pas s’en priver. Mais l’objectif de bas reste d’être européen au minimum.

Dans une interview dans nos colonnes, Emanuel Cabral pointait du doigt le manque de reconnaissance des médias envers le Fola. Est-ce quelque chose sur laquelle tu es d’accord ?

On parle en effet un peu plus des autres équipes, mais quand on voit l’investissement et les moyens que certains clubs mettent, c’est sûr que cela fait plus parler dans les journaux. Nous avons plus de stabilité avec moins de transferts bling bling. C’est plutôt logique, et sincèrement, ça nous va très bien comme ça. On est moins attendu, cela nous va bien pour surprendre l’adversaire.

L’apparition du 2G dans le monde du football a beaucoup fait parler ces derniers jours. À titre personnel, que penses-tu de la situation ?

C’est un sujet très compliqué. On est tous un peu perdus là-dessus. Maintenant, j’estime qu’ils s’attaquent beaucoup au sport. À titre d’exemple, le 3G est mis en place pour aller au travail, mais dans le football on est en 2G, c’est étrange. Maintenant, cela reste une situation très compliquée à gérer, j’en suis parfaitement conscient.

Tu es nommé pour le Dribble d’Or. Est-ce que tu penses que les joueurs à vocation défensive sont pénalisés dans ce genre de situation ?

Comme Emmanuel avait parfaitement dit, on retient souvent les buteurs ou ceux qui créent des occasions. C’est à mes yeux à juste titre qu’ils ont ce genre de trophées. Si on joue au foot, c’est bien plus pour les titres collectifs qu’individuels donc ça ne me dérange pas. Mais oui, en effet, les joueurs offensifs marquent plus les esprits.

Quel est ton favori pour le titre de meilleur joueur ?

Pour moi, Dejvid Sinani le mérite amplement. Vu la saison qu’il a fait l’année dernière et celle-ci sous les couleurs de Dudelange, je ne vois pas comment il pourrait ne pas l’emporter.

Latest news
Related news