Jonathan Joubert, 249 jours plus tard

Le gardien du F91 a retrouvé les terrains, hier soir, à l’occasion des quarts de finale de la coupe de Luxembourg, face au Progrès. Une première depuis août 2021, déjà sur la pelouse du stade Jos Haupert.

Il s’en était écoulé du temps avant de revoir Jonathan Joubert sous le maillot dudelangeois. Le franco-luxembourgeois, légende du club de la Forge du Sud et détenteur du record d’apparitions (461 matchs, loin devant Sébastien Rémy et ses 260 capes entre 2001 et 2011) a en effet été titularisé face au Progrès Niederkorn à l’occasion des quarts de finale de la Coupe de Luxembourg, huit mois et six jours après la dernière, sur la pelouse du… Progrès. Entre temps, une blessure à la malléole et une opération du tendon d’Achille sont venus gâcher l’une des saisons la plus compliquée de sa carrière au niveau personnel. De retour sur le banc face au Fola le week-end dernier après la blessure de Lucas Fox, le gardien aux 90 sélections avec les Roud Léiwen n’a pu que constater la défaite de son équipe (2-3) et la prestation en demi-teinte du titulaire, Enzo Esposito.

Vigilant sur son seul véritable arrêt

S’il n’a pas été énormément mis en danger par des attaquants du Progrès qui ont plus souvent loupé le coche que cadré, Jonathan Joubert a tout de même évité l’ouverture du score en réalisant un arrêt réflexe de haut vol sur une frappe fouettée de Laurent Pomponi, à la 69e minute de jeu. Une parade qui prouve que même à quelques mois de ses 43 ans (qu'il fêtera en septembre prochain), le portier n’a pas encore perdu ses capacités qui ont fait de lui l’un des meilleurs gardiens de l’histoire du football luxembourgeois. De quoi retrouver une place de titulaire en championnat et emmener ses coéquipiers vers un 16e sacre national ? Première réponse ce dimanche, sur la pelouse de l’UNA Strassen.

Latest news
Related news