Hostert accroche un Strassen émoussé

Dans un match haché avec peu d’occasions, Hostert a solidement tenu tête à une équipe de Strassen sans jus. Vivement la trêve !

En regardant les cinq premières minutes, on s’est dit que Strassen allait tenir son rang de surprise de première partie de saison et largement dominer cette rencontre, notamment avec cette tête au-dessus d’Agovic dès la 7e minute. Mais l’illusion n’a pas duré.

Steinmetz ouvre le score à la 21e minute

Rapidement, Hostert reprend du poil de la bête et le match s’équilibre. Mieux, les locaux se procurent les meilleures occasions avec une frappe à 20m pour Trani à la 13e minute, au-dessus. Et dès la 21e minute, ils ouvrent le score ! Après un bon mouvement, Lusala tente une frappe de la droite de la surface, Özcan dévie le ballon d’une main, mais Steinmetz a suivi et le pousse au fond des filets. 1-0 pour Hostert.

Une égalisation miracle

Strassen tente ensuite de réagir, mais a du mal à s’approcher des cages adverses. Hostert continue de conserver le ballon et de faire tourner, les occasions se font rares. Jusqu’à la 40e minute où Strassen parvient enfin à placer une attaque. Le ballon arrive dans la surface d’Hostert, dont la défense essaye de se dégager mais se rend coupable d’un gros cafouillage, et revient finalement dans les pieds de Lourenço qui n’a plus qu’à tranquillement le glisser dans les buts. Une égalisation sévère pour Hostert compte tenu de la physionomie de cette première période, durant laquelle Strassen n’aura quasiment eu aucune occasion.

Seconde période terne et pluie de cartons

La surprise de ce début de championnat revient des vestiaires avec de meilleures intentions, notamment sur ce coup franc lointain de Lourenço à la 49e minute, repris de la tête par Le Coureur, fraîchement entré en jeu. Mais c’est sans problème pour Augustyn.

A part quelques frappes lointaines, cette seconde période est bien pauvre en occasion, et la partie devient de plus en plus hachée, marquée par une succession de fautes et une pluie de cartons jaunes pour les deux équipes (sept au total !). Les derniers frissons viennent d’un coup franc plein axe à 20m pour Hostert, puis d’une dernière frappe de 30m pour Strassen, mais qui ne donnent rien.

Les deux équipes se quittent sur un match nul finalement logique. Strassen, toujours troisième, a paru émoussé et sans jus. La trêve va faire le plus grand bien aux hommes de Christian Lutz.

Latest news
Related news