Fola/Differdange : en embuscade

Forcément moins mis en lumière au vu de l’immense choc qui nous attend ce week-end entre le Swift et Dudelange, le Fola et Differdange n’en restent pas moins particulièrement bien placés pour faire un gros coup. En cas de victoires respectives ce week-end, l’un et l’autre feraient inéluctablement une excellente opération au classement.

Il y a ceux qui aiment attirer l’attention et la lumière sur eux, qui veulent sans arrêt rappeler au monde entier leur talent, leur force et leur beauté. Et puis il y a les autres. Ceux bien heureux de se retrouver dans une relative pénombre, à l’abri des regards, du jugement, et d’une trop grosse pression. Le Fola et Differdange semblent faire partie de cette seconde catégorie.

Le Fola n’a pas dit au revoir au titre

Le tenant du titre est pourtant sur une dynamique absolument extraordinaire. Six victoires consécutives, des buts à tout-va et une confiance retrouvée. Cet enchaînement de résultats permet ainsi aux joueurs de Sébastien Grandjean de se retrouver particulièrement bien placés au moment où les deux équipes devant lui au classement s’affrontent. Une chose est certaine : en cas de victoire ce week-end sur la pelouse d’une équipe de Hostert mal en point, le Fola serait assuré de terminer la journée avec au minimum autant de points que le second. Et serait évidemment plus que candidat à sa propre succession, lui qui n’a pourtant jamais trôné en tête du classement depuis le lancement de cette édition du championnat.

Surprenant, mais pas forcément illogique, tant le club eschois s’est accroché dans une saison où les blessures ne l’ont que peu épargné. Un constat qui est d’ailleurs toujours présent aujourd’hui, puisque l’infirmerie ne se vide pas, bien au contraire.

Sans échec supplémentaire du Swift et de Dudelange, le Fola ne pourra pas être champion. Il le sait, conscient que son destin ne dépend plus que de lui. Mais avec un calendrier fort favorable (il ne lui reste qu’à affronter Hostert, un Racing en roue libre, Pétange, puis Mondorf), le Fola sait pertinemment que la possibilité de réussir une fin de saison prodigieuse, avec neuf victoires consécutives, le mènerait particulièrement près du graal. Et la pression constante dans cette peau de chasseur pourrait légitimement fragiliser les équipes placées au-dessus au classement.

Differdange, l’Europe avant tout

Le FCD03 avance lui aussi masqué. Fort d’une deuxième partie de saison impressionnante, Differdange avance à grands pas et est aujourd’hui l’une des dernières menaces pour le podium. Ses seules rencontres perdues depuis la reprise sont arrivées lors d’affrontement contre le Swift et Dudelange. Hormis cela, les joueurs de Pedro Resende ne sont jamais sortis d’une rencontre sans aucun point glané. Une moyenne de deux buts par rencontre passée la trêve, combinée à une solidité défensive (seulement huit buts encaissés depuis la reprise), permet au club du sud-ouest d’être actuellement à deux points de la troisième place, synonyme de qualification européenne, mais il est aussi… à cinq points de la première place. Avec un affrontement prévu entre le Swift et Dudelange, le FCD03 pourrait ainsi se retrouver à portée du leader.

Porté par un Bertino Cabral en feu et un Buch de plus en plus létal, l’actuel quatrième du championnat a réussi à empiler les buts et surtout à récupérer le maximum de points face aux équipes moins bien classées. Une grande régularité qui explique aisément comment Differdange s’est immiscé dans la course à l’Europe là où le Racing et le Progrès ont flanché ces dernières semaines.

Le calendrier est lui aussi favorable aux hommes de Resende qui, lors des trois prochaines journées, vont affronter des équipes du ventre mou du classement. En cas de résultats positifs, le FCD03 pourrait s’offrir une dernière rencontre folle à domicile, pour l’immense derby face au Progrès. Une rencontre qui, en cas de victoire, pourrait assurer au club une qualification européenne voire – qui sait – une fantastique consécration.

Latest news
Related news