Et si on reparlait d’Europe…

Wiltz, le Progrès et l'Union sont sur le pont ce mercredi pour optimiser leur placement en vue d'un ticket européen. Les Nordistes pourraient faire une bonne affaire.

Ce n'est pas encore ce mercredi soir que les candidats à la quatrième place synonyme de ticket européen seront alignés en termes de matches joués. Wiltz et la Jeunesse traîneront toujours un déficit d'une rencontre. Et dans cette optique, le club nordiste pourrait tirer les marrons du feu pendant que le Progrès et le Racing s'expliqueront.

Après quatre matches sans succès, le FC Wiltz n'a pas d'autre choix que celui d'écarter l'US Hostert pour nourrir son appétit de rêve européen.

La mission n'apparaît pas aisée puisque Osmanovic s'est donné une déchirure à une cuisse alors que Vaccaro est lui sur la touche pour au moins une semaine. Les suspensions de Burkic et Mahmutovic déciment le milieu de terrain.

Bref, Dan Huet va devoir se réinventer pour distancer un adversaire qui a manqué une occasion en or dimanche dernier de jouer les arbitres dans cette lutte européenne.

Le bon coup pour le camp nordiste serait de conjuguer une victoire pendant que Progrès et le Racing se neutraliseraient. Un résultat nul qui n'arrangerait aucun des deux protagonistes même si Romain Ruffier, le gardien du Racing, reconnaît qu'il «pourrait vivre avec.»

Equipes à fort potentiel, Niederkorn et le club de la capitale ont la particularité d'avoir manqué leur début. Les Jaune et Noir se sont séparés de Roland Vrabec alors que Régis Brouard a gardé la confiance de ses dirigeants.

Leur victoire respective à Rosport et contre le RM Hamm Benfica les place dans de bonnes conditions. Le Racing va récupérer Pit Simon et Kevin Nakache, suspendus samedi dernier. Un soulagement aussi bien qualitativement parlant qu'en termes de premières licences où le Racing ne roule pas sur l'or.

Christophe Nadin

Ce mercredi à 19h30

Progrès – Racing

Wiltz – Hostert

Latest news
Related news