Dribble d’OR 2022 : les nommées au poste de meilleure joueuse (Ligue 1 Dames)

Elles ont été capitales dans les résultats de leur coéquipiers. Elles ont défendu, passé, marqué, et tout donné pour leur club. Elles, ce sont les meilleurs joueuses de cette saison de Promotion d’Honneur. Voici la sélection finale de 16 :

Delcy Cacila (Fola Esch) : Au sein d’un effectif en grande difficulté cette saison, Delsy est un des rares rayons de soleil dans la saison du club eschois. Déjà indispensable, la jeune joueuse offre des prestations d’une maturité rare, qui laisse promettre un très bel avenir.

Kimberley Dos Santos (Racing Union Club Luxembourg) : Toujours aussi impressionnante sur les ailes, Dos Santos continue de régaler sur les ailes, où elle continue de terroriser ses adversaires avec une forte vitesse et une capacité à gagner les duels. Toujours aussi indispensable au sein du Racing.

Marta Estevez Garcia (Entente WMG) : Dribble d’Argent en 2021, Marta Estevez est évidemment dans la liste des nommées. Toujours aussi indispensable tant en club qu’en sélection, la milieu offensif, qui sait autant marquer que passer est toujours sur une dynamique aussi positive. Dans les statistiques et dans le jeu, la joueuse continue d’offrir des prestations de haute gamme.

Lena Goedert (Bettembourg) : Bettembourg lui doit aussi beaucoup. Goedert s’offre elle aussi une formidable saison, capable de marquer à quasi chaque rencontre, et faire la différence à des moments capitaux pour garder son club hors de l’eau.

Caroline Jorge (Entente WMG) : Toujours aussi virevoltante, Caroline Jorge est un véritable poison pour tout défenseur obligée de s’occuper d’elle le temps d’une rencontre. De plus en plus létale, la pile électrique se met dorénavant de plus à empiler les buts, signe d’une progression tant précoce qu’impressionnante.

Johanna Koenig (SC Ell) : Dribble de bronze en 2021, Johanna Koenig continue de porter son club. Avec des prestations impressionnantes, la milieu qui peut tout autant jouer au sein de l’attaque permet à son club de s’offrir un classement plus qu’honorable au sein de la Ligue 1 Dames. Indispensable.

Karoline Kohr (Racing Club Union Luxembourg) : La seriale buteuse. Celle qui fait parler la poudre. Un chiffre stratosphérique de quarante-quatre buts en quatorze rencontres qui contribue évidemment largement à la première place du Racing en championnat. Avec un instinct du but formidable, Koh est évidemment intouchable dans cette liste.

Mélody Laurent (Mamer) : La patronne. La leader. Incontestable au sein de la défense du FC Mamer, Mélodie Laurent continue d’avancer avec une autorité folle au sein de l’arrière-garde son club. Intransigeante, autoritaire, et avec un sens du leadership incontestable, la défenseur est assurément l’une, si ce n’est la meilleure à son poste en Ligue 1 Dames.

Joana Lourenco (Young Girls Diekirch) : Son sextuplé il y a quelques semaines pose bien les bases du danger que représente Joana Lourenco. À la pointe de l’attaque, et malgré son jeune âge, la buteur des Young Girls empile les buts et fait régner la terreur. Elle sera assurément à suivre de longues années.

Marlyse Ngo Ndoumbouk (Racing Club Union Luxembourg) : Elle aussi fait trembler les filets avec son club. Alors que Karoline Kohr truste le classement des buteurs, Ndoumbouk n’est pas en reste. 25 buts, une présence constante, et une capacité à finir les actions de ses partenaires. Une saison formidable pour cette vétéran.

Karen Marin (Bettembourg) : Des statistiques phénoménales. 21 buts, 21 passes décisives, et une présence constante sur le front de l’attaque. Une explosion vertigineuse pour l’attaquante qui a permis à Bettembourg de ne pas s’effondrer fatalement.

Justine Oswald (Bettembourg) : Elle fait la pluie et le beau temps à Bettembourg. À 25 ans, Oswald s’offre jusqu’à présent une saison formidable en Ligue 1 Dames, s’offrant un double double dans les statistiques, et une omniprésence dans le jeu de son club. 

Belma Sabotic (CS Fola Esch) : L’enfant du Fola, qui a rejoint le club à l’âge de huit ans, continue de rester dans son équipe de coeur, malgré une saison extrêmement compliquée. La jeune joueuse donne le maximum pour tirer son équipe vers le haut, et est un des rares rayons de lumière au sein de l’effectif eschois.

Charlotte Schmitt (Entente WMG) : Toujours aussi précoce, et toujours aussi talentueuse. Charlotte Schmitt continue d’avancer avec un talent certain au sein d’un collectif épanoui. Dotée d’une fort belle vision de jeu, la numéro 10 est capable, journée après journée, et année après année d’offrir de formidables performances.

Amy Thompson (Mamer) : Le retour parfait. Amy Thompson, revenu de sa pige américaine et son poste d’entraîneur adjoint au Progrès a rechaussé les crampons à Mamer, avec un formidable succès. Buteuse, passeuse, la joueuse de petite taille s’offre une grande saison, à l’image de ses quatre buts lors de la dernière trêve internationale avec la sélection.

Julie Wojdyla (Racing Union Club Luxembourg) : Elle aussi participe grandement à la partition collective offensive du Racing. Joueuse capable d’endosser de nombreux rôles, Wojdyla réussit saison après saison à se montrer toujours aussi indispensable au sein du club.

Latest news
Related news