Differdange a une place à reconquérir

Lucas Prudhomme et Differdange se relancent à l'assaut de la quatrième place que détient la Jeunesse ce mercredi soir à l'occasion d'une 22e journée qui verra le Swift opposé à une imprévisible équipe du Progrès.

Là où d'aucuns auraient salué cette pause forcée en raison des cas de covid-19 à Wiltz, Lucas Prudhomme prend lui le contre-pied. «Je regrette de ne pas avoir joué dimanche. On était préparé pour ça. Une pause, c'est peut-être un peu plus tard que nous en aurons besoin. Au cœur des semaines anglaises.»

Il tarde au talentueux milieu de terrain de Differdange à récupérer cette fameuse quatrième place que la Jeunesse a subtilisée samedi dernier à la faveur de son succès contre Rodange. «Bien sûr qu'elle nous obsède. Le club poursuit cet objectif et sait comment s'y prendre. Nous avons une équipe jeune avec toutefois un certain vécu. Quand je vois où on a perdu des points, je me dis qu'il y avait mieux à faire.»

Cette course infernale vers l'Europe risque de durer jusqu'au bout. Il sera temps alors pour Lucas Prudhomme de faire le point sur la suite à donner à sa carrière. «Il est prévu que je retourne à Tarragone qui me prête actuellement. Peut-être que mes premiers mois là-bas n'ont pas répondu à mon attente sportive mais ce fut une belle expérience humaine dans un très chouette groupe. Je n'exclus rien pour la suite.»

Le Swift pour un rapprochement

Le Swift, lui, ne va ni gagner le championnat ce mercredi, ni dimanche prochain au Fola. En revanche, il peut le perdre. C'est le lot de tout prédateur en quête d'une proie. La moindre erreur est fatale.

Pour Hesperange, le prochain écueil à franchir s'appelle le Progrès. Pas une mince affaire car Niederkorn a tout d'une bête blessée. Un parcours chaotique loin des attentes du début de saison puis une convalescence douce qui l'amène à jouer les trouble-fête dans cette lutte de haut de classement.

Les Jaune et Noir ont freiné le Fola dimanche dernier. Ils rêvent d'en faire autant ce mercredi au Holleschbierg, voulant effacer au passage la lourde ardoise laissée au match aller à Differdange pour les débuts de Stéphane Léoni sur le banc.

Dudelange observe tout ça avec un certain détachement sans trop savoir si la première marche est vraiment trop haute pour lui ou si le calendrier, qui lui est a priori favorable, pourrait le remettre dans le jeu. Ça passe d'abord par un succès à Etzella, qui se bat avec les moyens du bord pour éviter la dernière place.

Le Fola, lui, se calera devant son écran, profitant du match remis contre Wiltz, pour faire le plein d'énergie… et peut-être de bonnes ondes en cas de résultats favorables.

Un cran plus bas, la Jeunesse, Differdange et le Progrès ne sont pas les seuls à convoiter cette quatrième place. Le Racing, qui a tendance à griller bien trop de jokers, en abattra un nouveau à Rodange. Sans doute le dernier. Hostert, lui, flaire le bon coup contre Strassen pour monter encore un peu plus haut dans la hiérarchie.

Rosport – Titus Pétange et Mondorf – Hamm Benfica permettront d'y voir un peu plus clair dans le bas de classement.

Christophe Nadin

Ce mercredi à 19h30

Swift – Progrès

Rosport – Titus Pétange

Mondorf – RM Hamm Benfica

Etzella – Dudelange

Hostert – Strassen

Rodange – Racing

Differdange – Jeunesse (à Niederkorn)

Le classement

1. Fola 52 (21), 2. Swift 47 (21), 3. Dudelange 45 (21), 4. Jeunesse 34 (21), 5. Differdange 32 (20), 6. Progrès 32 (21), 7. Hostert 31 (21), 8. Racing 31 (21), 9. Wiltz 28 (19), 10. Strassen 24 (20), 11. Rosport 23 (21), 12. Rodange 19 (21), 13. Titus Pétange 16 (20), 14. Mondorf 16 (21), 15. RM Hamm Benfica 15 (21), 16. Etzella 12 (21)

Latest news
Related news