Cédric Steinmetz : « Le salut passera par le collectif »

Le polyvalent latéral de Hostert, Cédric Steinmetz, attend de pied ferme le leader de la BGL Ligue dimanche. Face au Progrès, comme pour la suite du championnat, il insiste sur la principale force qui permettra aux siens d'assurer le maintien : l'esprit d'équipe.

Depuis le début de la deuxième partie de saison, vous en êtes à un nul (0-0 à Wiltz) et deux défaites (1-3 contre Dudelange et 4-3 à la Jeunesse). Comment expliquez-vous cette reprise difficile ? 

C'est sûr que ce n'est pas évident… Contre la Jeunesse, on aurait pu gagner, c'est le foot. Même contre Dudelange, on fait un bon match, il y a 1-1 à la 80e minute. On n'est pas si mal rentré que ça dans cette seconde partie de championnat. Il faut juste que l'on reste concentré jusqu'à la 90e minute et même au-delà. Maintenant il va falloir gagner des matchs et prendre des points.

Et dimanche vous recevez le leader, le Progrès. Cela ne va pas être un match facile…

Oui, c'est sûr. Il s'agit de la meilleure équipe pour moi en ce moment. Ils vont venir pour gagner. Mais nous aussi, on va tout faire pour gagner. Tout le monde sait que c'est toujours compliqué de venir jouer chez nous. Ce sera un match difficile, mais pour les deux équipes.

Beaucoup d'acteurs de la BGL Ligue trouvent  que le championnat est très serré cette année, que le niveau a augmenté. Vous partagez ce constat ?

Oui, ça se voit à chaque match. Le niveau est assez haut. Il y a beaucoup de joueurs étrangers de qualité qui viennent jouer ici.

Quel est l'objectif du club à l'heure actuelle ?

C'est le maintien. On n'est encore pas très bien placé, à la 11e place… C'est encore très serré avec des équipes comme Mondorf ou l'Etzella. On va essayer de grimper un peu au classement et de gagner en stabilité, ce qui nous manque pour l'instant. Mais l'objetcif numéro un est le maintien.

Quelles sont les principales qualités de l'équipe pour y arriver ?

Je dirais plutôt le fait de jouer en équipe. On s'entend très bien dans le groupe, on doit en profiter, c'est par là que l'on s'en sortira. On n'a pas autant de qualités individuelles que des clubs comme Dudelange, même si on en possède quelques-unes évidemment… mais pour nous, le salut passera par le collectif, par l'équipe.

Sur le plan individuel, comment vous sentez-vous cette saison ? Vous êtes satisfait de vos performances ?

Pour l'instant, ça va. Je pense que je peux faire encore mieux. J'ai mis deux buts avant la trêve et cela m'a apporté de la confiance supplémentaire. Le coach m'a fait jouer plus haut, en attaque (je suis attaquant de formation) et ça m'a fait plaisir.

Justement, vous êtes aujourd'hui arrière droit mais vous pouvez monter d'un cran, vous aimez participer au jeu offensif de votre équipe. C'est une volonté de votre part d'être décisif ?

Oui, dès que je monte un peu plus haut, j'ai envie de marquer. J'ai été attaquant pendant tout mon parcours chez les jeunes, je suis forcément attiré par le but. On verra où me fait jouer le coach les prochains matchs, moi je m'adapte. Je peux jouer arrière droit, plus haut à droite, de l'autre côté à gauche. Tant que je joue, ça me va !

Latest news
Related news