Windjammers 2 : le test de la rédaction

Attention malgré les températures hivernales, aujourd’hui on enfile son plus beau slip de bain et on fonce sur le sable pour se faire une belle partie de frisbee… bon vous avez raison on se caille un peu les miches alors direction le canapé sous un plaid bien chaud pour enchainer les parties de Windjammers 2 suite très attendue du jeu d’arcade culte édité par SNK en 1994. Attention vous risquez de devenir accro…

Pour ceux qui ne connaissent pas ce petit bijou développé à l’époque par Data East, Windjammers était donc un jeu de frisbee très arcade où deux joueurs peuvent s’affronter en s’envoyant le disque de façon à ce que son adversaire ne puisse pas le rattraper. Une fois arrivé à 15 points on remporte une manche et c’est le premier qui en remporte 2 qui gagnent le match. Bien sûr, comme tout bon jeu d’arcade qui se respecte, la prise en main était instinctive, le rythme était complètement fou et des coups spéciaux finissaient apporter une touche de tactique dans les affrontements qui rendaient le jeu diablement addictif. Véritable légende dans le versus gaming que l’on voit encore souvent dans de nombreuses conventions rétro, Windjammers n’avait pourtant jusqu’à aujourd’hui jamais eu droit à une suite, mais grâce aux équipes de Dotemu qui bossent sur ce revival depuis 2018, nous voici aujourd’hui de retour pour en découdre dans un nouvel épisode qui risque bien de cartonner sur la scène esport.

 

Sur le papier comme avec son aîné, la prise en main est d’une grande simplicité, mais en plus des – bonnes – bases du jeu original, le développeur Français apporte son lot de nouveautés bienvenues. En plus du tir classique, de la glissade et du lob nous avons cette fois aussi une touche dédiée au saut pour rattraper les tirs lobés, un mouvement de riposte pour renvoyer le frisbee directement ainsi qu’un amorti et une barre de tirs spéciaux qui bien utilisée peut changer la donne lors d’un match qui semble perdu d’avance. Histoire de prendre en main comme il se doit les subtilités de gameplay, nous vous conseillons de vous lancer tranquillement dans le mode arcade que vous pourrez parcourir sous différents modes de difficultés. Sur une carte aussi classique qu’efficace, vous allez enchaîner les adversaires les uns après les autres dans différents stades jusqu’à devenir le/la champion/championne incontesté(e)… enfin pour le moment. Notons quand même qu’il existe bel et bien un tutoriel pour se repérer avec les touches mais celui-ci se limite malheureusement à quelques images fixes explicatives qui pour le coup font peut-être un peu trop old school surtout pour la nouvelle génération de joueuses et de joueurs habitué(e)s à des phases d’entraînement plus complètes. Windjammers 2 est donc un jeu qui se mérite et qui fidèle au titre de 94 ne vous prendra pas par la main pour vous aider à comprendre des mécanismes pourtant simples en apparence mais qui demandent du temps pour être vraiment maîtrisés.

Histoire de varier les plaisirs, vous aurez le choix entre 10 personnages (dont 6 issus du premier jeu)  de nationalités différentes, chacun avec des caractéristiques qui lui sont propres. Certains seront plus rapides, d’autres plus forts et ils pourront utiliser un coup spécial différent qui comme nous l’avons indiqué précédemment peut renverser complètement une partie s’il est utilisé efficacement. Si les deux joueurs sur le terrain maîtrisent leur personnage et le gameplay du jeu, c’est un véritable spectacle qui peut se déployer devant nos yeux. Imprévisible, nerveux et rempli de retournements de situations spectaculaires, Windjammers 2 est un plaisir à regarder même quand nous ne sommes que spectateurs et comme évoqué au début de cette critique, ça ne serait pas une surprise de le voir s’imposer sur la scène esport mondiale vu le potentiel qui se dégage des parties en ligne qui d’ailleurs se sont passées sans problèmes depuis le lancement le 20 janvier dernier.

Si le feeling est aussi old school que moderne dans le gameplay, il est agréable que Dotemu ait aussi réussi à rendre une copie très agréable au niveau de la technique avec un jeu plein de couleurs fort agréable à regarder mais qui surtout est d’une fluidité exemplaire. Tout a été mis en œuvre pour rester le plus fidèle possible à l’expérience d’origine tout en apportant ce qu’il faut pour que cette suite s’impose sans trop en faire dans sa réalisation pour rester lisible en tout circonstance. Windjammers 2 assure donc le spectacle avec efficacité et même si nous aurions peut être aimé une bande-son un peu plus épique, on apprécie le travail sur le design général et les quelques ajouts sur les différents stades pour s’adapter au format 16/9 apportent plus de vie et d’immersion.

 

Encore une réussite pour Dotemu qui après avoir fait revenir avec talent les licences Wonder Boy et Street of Rage nous emporte avec son Windjammers 2 suite d’un monument de l’arcade aussi attendue que redoutée. Grâce à son gameplay aussi simple que profond, il est capable de satisfaire les joueurs occasionnels qui veulent s’amuser comme les amateurs de compétitions à haut niveau à la recherche de challenge. Certes, son contenu solo est terriblement limité (pour le moment ?) mais ses nombreuses qualités ludiques, son mode en ligne ainsi que sa réalisation risquent bien de l’imposer pour les années à venir.

 

Les plus :

Les moins :

 

Windjammers 2

Disponible sur Ps4/Ps5/Xbox One/Xbox Series/Pc et Nintendo Switch

Latest news
Related news