Le covid-19 s’invite dans le peloton et provoque la grogne

Equipes absentes, quarantaines à respecter: le cyclisme ne transige pas avec la crise sanitaire et chaque équipe acceptait les règles. Bien que la marmite commence à bouillir.

Le coronavirus n'épargne pas le peloton mais bon an, mal an, le calendrier est respecté. Le peloton se rétrécit cependant depuis quelques semaines. Plusieurs équipes ont été empêchées de prendre certains départs.

C'est à Gand – Wevelgem que la situation s'est détériorée avec deux équipes absentes au départ dont celle du Luxembourgeois Alex Kirsch, Trek-Segafredo.

Fait pour le moins curieux, le nom du coureur grand-ducal, initialement prévu dans le casting de la course flamande, n'apparaissait plus le matin-même de l'épreuve. Trek-Segafredo avait appliqué le principe de précaution en écartant Alex Kirsch parce que son compagnon de chambre avait été testé positif. Testé puis encore retesté, Kirsch était lui négatif.

Alors que Paris-Roubaix est plus que jamais en sursis, la classique A travers les Flandres, programmée mercredi, provoque des remous. L'équipe Bora-Hansgrohe, absente elle aussi dimanche en raison du résultat positif d'un coureur, ne pourra pas prendre le départ en raison d'une quarantaine à respecter. De quoi rendre colérique le management qui crie à l'incompréhension.

Christophe Nadin

Latest news
Related news