Esch pédale vers la mobilité douce

Le vélo comme alternative à la voiture, c’est l’objectif du gouvernement qui souhaite développer de manière considérable le réseau national des pistes cyclables. Premier chantier de grande envergure : la future PC8 reliant Esch au quartier de Belval (en passant par le futur quartier Rout Lëns), longue de plus de deux kilomètres. Cette piste cyclable, dont les travaux ont commencé le 30 juin 2021, devrait logiquement être opérationnelle pour la fin de l’année 2022. Si le coût de cette piste cyclable a de quoi interpeller (près de 40 millions d’euros), c’est notamment en raison du chantier complexe qu’elle implique, l’ouvrage relevant du génie civil. Car plus qu’une simple piste cyclable, la PC8 intégrera la plus grande passerelle d’Europe, longue de plus d’un kilomètre, mais aussi des passages souterrains et surtout des aménagements paysagers s’étendant sur 1,2 hectares, censés rendre la circulation des cyclistes encore plus agréable. Si le site, très dense en équipements et en contraintes, pourrait paraître hostile à l’implantation d’une piste, c’est surtout la richesse du patrimoine sidérurgique du site de Belval qui resurgira à travers les différentes parties du chemin.

Si l’on déconstruit la piste cyclable, nous nous apercevons que celle-ci sera divisée en cinq tronçons. Le premier, nommé « PC », se situera en plein Esch et passera sous les voies ferrées du site ArcelorMittal, pour une longueur totale de 530 mètres. Suivra le tronçon « Allée », qui se démarquera par ses aménagements paysagers sur une surface de 1,2 hectares. Le tronçon « Promenade » sera la plus grande partie du projet puisqu’il intégrera la fameuse passerelle. Celle-ci sera donc d’une longueur de 1,2 kilomètres, d’une largeur de 4,50 mètres, et d’une hauteur de 7,50 mètres pour pouvoir surplomber les lignes ferroviaires. La piste se poursuivra avec le tronçon « Schmelz » qui lorgnera entre le site sidérurgique et les chemins de fer, pour terminer sa route sur le tronçon « Belval », qui permettront aux cyclistes et aux piétons d’accéder au quartier via des rampes, des escaliers ou encore des ascenseurs. Dans une démarche toujours plus environnementale et locale, l’acier qui servira à construire la passerelle sera produite par… ArcelorMittal, qui se chargera de livrer ce « green Steel » XCarb, un acier durable labellisé en marque mondiale par Arcelor Mittal qui vise l’acier neutre en carbone d’ici 2050.Cette piste viendra s’ajouter aux plus de 600 kilomètres de pistes cyclables déjà présentes au Grand-Duché. François Rausch, ministre de la Mobilité, déclarait à nos confrères du Quotidien : « 55% des habitants se déplacent en vélo et n’attendent que des pistes cyclables de qualité. Ils contribueront à réduire considérablement le split modal des automobilistes ». C’est pourquoi près de 1000 trajets par jour seront attendus sur cette piste, qui s’inscrira par ailleurs dans le cadre de l’engagement d’Esch-sur-Alzette en faveur de la « Capitale européenne de la culture », décrochée par la ville en 2022. Le prochain projet de grande envergure au Grand-Duché : une connexion entre les deux plus grandes villes du pays, Esch et Luxembourg, via une piste cyclable de 28 kilomètres qui verra le jour en 2028.

Latest news
Related news