Finale : L’Amicale égalise contre Dudelange ! (82-89)

Dans un match où les Luxembourgeois (Melcher, Konen, Kalmes) ont brillé, l’Amicale Steinsel a pris le dessus sur le T71 (82-89) pour égaliser dans cette finale. Le suspense reste entier !

A croire que jouer à domicile n’arrange personne dans cette finale ! Le T71 s’était imposé sur le parquet de l’Amicale Steinsel lors de la première manche (73-83). Ce soir, l’Amicale a rendu la monnaie de sa pièce à son adversaire en l’emportant à l’extérieur (82-89), et égalise à 1 partout.

Bobby Melcher dans un grand soir

Les coéquipiers de Bobby Melcher ont construit leur précieux succès en première mi-temps, en imposant une énorme intensité aux locaux, que ce soit défensivement ou offensivement. Dès le début de la partie, Jarvis Williams (30 points au final) est on fire et claque panier sur panier, terminant déjà le premier quart-temps à 16 points. A ses côtés, Bobby Melcher (23 points) est dans un grand soir et se montre omniprésent dans le jeu, en plus de scorer. Défensivement, le plan d’Etienne Louvrier fonctionne à merveille, Jimmie Taylor étant complètement pris en tenaille par rapport à la première manche et n’arrivant à la mi-temps qu’avec 7 points inscrits. Le T71 reste dans la partie grâce à Moses Greenwood (23 points à la fin du match), mort de faim sur chaque ballon. Mais l’Amicale asphyxie son adversaire et atteint la pause avec un écart assez conséquent de 15 points, sur le score de 52-37.

Kalmes sonne la révolte, Konen tue le match à trois points

En seconde période Joe Kalmes sonne la révolte et hausse clairement son niveau de jeu (22 points), entraînant dans son sillage Jimmie Taylor (23 points), de plus en plus fringuant au fil des minutes, mais bien en-dessous de son incroyable performance lors de la première manche. Avec ce regain de forme, Dudelange parvient à combler une partie de son retard et à revenir à 5 points dans le troisième quart-temps.

Mais en face, Bobby Melcher affiche toute sa rage de vaincre et vole sur son petit nuage. Alors que la partie reste tendue, un autre luxembourgeois va s’illustrer : Tom Konen (18 points), auteur d’un gros match ce soir. Un superbe shoot a trois points dans le quatrième quart-temps permet à son équipe de souffler un grand coup. Quelques minutes plus tard, et à quelques secondes de la fin, il récidive et inscrit le shoot à trois points qui scelle définitivement la victoire des siens.

Ce soir, les joueurs d’Etienne Louvrier ont joué en équipe, tout ce qui leur avait manqué lors de la première manche. L’Amicale l’emporte 82-89 et égalise. La finale est relancée !

Latest news
Related news