La flamme s’est éteint à Pékin

C’est au cours d’une cérémonie de clôture dans le Stade national de Pékin que le drapeau olympique été transmis par le maire de la ville éponyme à ceux de Milan et Cortina D’Ampezzo, les deux cités italiennes qui accueilleront les JO d’Hiver 2026.

S’ils étaient appréhendés par la plupart des athlètes mondiaux à l’annonce des restrictions sanitaires sévères, les 24e Jeux d’Hiver auront permis de s’offrir une parenthèse sportive riche en émotions, à l’heure où les observateurs ont le regard rivé sur d’autres tensions.

Une quinzaine record

Records Olympiques comme records mondiaux battus, les athlètes se sont dépassés jusqu’au bout à l’image de Niels Van Der Poel en patinage de vitesse 10 000m hommes qui, en plus d’avoir remporté la médaille d’or du 5000m, a montré qu’il en avait sous le pied avec un temps de 12s 30 74 battant au passage… son propre record du monde, datant d’il y a un an.

Coup de projecteur sur deux athlètes prometteurs

Ces Jeux Olympiques d’Hiver auront permis aussi de suivre avec passion l’avenir des sports d’hiver luxembourgeois, emmenés par Matthieu Osch et Gwyneth ten Raa. Le premier revenant plus fort après un avant-goût à PyeongChang il y a quatre ans, la jeune étudiante à l’Athénée Royal de Bastogne se frottant pour la première fois, à seize ans seulement, aux plus grands.

Le Stade s’est illuminé aux couleurs de l’Italie, terre d’athlètes et prochaine destination des Jeux Olympiques 2026.

Latest news
Related news