Esch champion de Luxembourg

En obtenant le nul sur son terrain face aux Red Boys (23-23), le Handball Esch s’offre le titre de champion de Luxembourg.

Devant un public du hall omnisports Henri Schmitz chaud bouillant pour supporter une équipe du Handball Esch qui avait à coeur de remporter un deuxième titre de champion consécutif, on aura vécu de belles émotions. Car les Red Boys, qui devaient absolument gagner pour être sacrés, y auront cru jusqu’au bout.

L’entame de match, qui pouvait s’avérer crucial pour l’une ou l’autre équipe, allait finalement être on ne peut plus équilibrée. Les deux équipes se rendaient coup pour coup et aucune ne lâchait vraiment du leste sur l’autre. Esch prenait bien, à plusieurs reprises, deux buts d’avance (8-6, puis 10-8), mais Differdange revenait aussitôt quelques minutes plus tard. La première mi-temps séparaient les deux prétendants sur un score de parité (12-12) et dans un match où tout était encore à jouer.

Au retour des vestiaires, même tendance. Tant Esch que Differdange réussissait à prendre l’avantage à un moment ou l’autre, mais voyait son adversaire revenir directement, laissant le score à un but d’écart maximum. À cinq petites minutes du terme, le Handball Esch menait 22-21. Les Red Boys revenaient à égalité après un penalty de Becvar, avant de prendre les devants (22-23) grâce à un but d’Adin Almira. Et de la 56e à la 59e minute, les Red Boys auront été provisoirement leaders d’AXA League. Mais poussé par son public et après une pression énorme de ses joueurs, le Handball Esch arrachait l’égalisation. Chris Auger, quasi impeccable dans les dernières minutes et sauvé par son poteau, ne pouvait rien sur une contre attaque éclair des Eschois conclue par Tom Krier (23-23). Les derniers assauts differdangeois, à quelques secondes de la fin, ne suffisaient pas à rompre la défense d’un leader prête à tout pour garder le score. Figueira repoussait superbement les derniers tirs et Esch s’envolait vers un nouveau titre de champion, seulement un an après le dernier.

Pour Differdange, les regrets peuvent être présents puisqu’ils auront siégé à la place de leader pendant de plusieurs semaines avant de fléchir. Mais quoi qu’il en soit, on ne pouvait définitivement rien rêver de mieux qu’un titre qui se jouerait jusqu’aux derniers instants. Et à ce jeu, c’est Esch qui en est ressorti vainqueur, une fois de plus.

Latest news
Related news