Strassen mange le Racing

Dans ce choc de haut de tableau, l’UNA Strassen, bien en place et plus solide physiquement que lors des précédentes rencontres s’est imposé sans difficulté contre un Racing bien pâle. Une victoire précieuse qui permet aux joueurs de Christian Lutz de passer, provisoirement, en première place du classement.

Racing stérile, Strassen létal.

Il est rare de voir des chocs de haut de tableau mettant en confrontation deux équipes en difficulté. C’est pourtant le cas en ce samedi, où Strassen et le Racing sont en nette souffrance depuis quelques temps. Si l’équipe à domicile vit sans réelle pression après un début de saison rêvé, le RFCUL, lui, se doit d’engranger. Ce qui explique aisément le début de rencontre des visiteurs qui essaie d’imprimer leur tempo. Sauf que malgré une domination stérile, les hommes de Jeff Saibene ne procurent aucun danger à Ozcan et ses coéquipiers. Ces derniers, bien en place et prompts à jaillir en contre développent leur football, avant de trouver l’ouverture du score. Par Nicolas Perez, évidemment, sur un joli centre et une superbe reprise de volée. Une leçon de réalisme d'un club qu'on sent serein, à défaut de conserver la chique. Plus incisifs, et solides derrière, les coéquipuiers du meilleur buteur du championnat gèrent avec tranquillité.

Passé ce but, l’UNA semble de plus en plus sûre de son schéma de jeu et attend tranquillement un Racing plaisant à voir jusque dans les derniers trente mètres, mais ensuite bien maladroit. Une stérilité vite punie une seconde fois, cette fois-ci par Runser, qui s’arrache sur corner.  C'est d'ailleurs sur ce score que l'arbitre renvoie les deux équipes pour une pause de quinze minutes. Le sentiment que le RFCU pourrait jouer des heures sans marquer est palpable, tant chez les locaux que les visiteurs.

Strassen en balade

Au retour des vestiaires, cette sensation se confirme avec un Racing dominateur de la possession, mas bien loin de faire mal. Conforté par ce rythme assez calme, Strassen attend tranquillement avant de jaillir en contre. Sans grosses actions, la rencontre suit son cours et le temps passant décourage de plus en plus le RFCU. Les locaux dominent ainsi de plus en plus la rencontre, et l'impression que le 3-0 semble plus proche que le 2-1 devient de plus en plus évidente.

Un sentiment qui aurait pu être confirmé si l’arbitre avait validé un but à Perez sur un superbe lob qui semblait bien avoir passé la ligne. Un fait de jeu potentiellement polémique qui sera sûrement vite oublié puisqu’en fin de rencontre, Strassen, de plus en plus dominateur parvient à marquer un troisième pion, encore sur corner, par le biais de Bernardelli.

Une performance impeccable de la part des joueurs de Christian Lutz, qui leur permet, si ce n’est temporairement, de passer leader, mais aussi et surtout de terminer une première partie de saison absolument exemplaire.

Latest news
Related news