Scénario fou dans le groupe F, tiercé France-Allemagne-Portugal

La dernière soirée des phases de poule a offert du spectacle et des scenarii à rebondissements dans le groupe de la mort. Les deux rencontres opposant la France et le Portugal, et l’Allemagne à la Hongrie, ont accouché du même score (2-2).

Décidément le « Rainbowgate » n’en finit plus de faire parler de lui. En effet, peu avant le coup d’envoi de Allemagne – Hongrie à Munich au moment de l’hymne hongrois, un activiste s’est introduit sur la pelouse de l’Allianz Arena, drapeau arc-en-ciel en main. Ce qui n’a pas contrarié outre-mesure les Hongrois, puisque à la 10e minute de jeu Adam Szalai surprend la défense allemande et ouvre le score. A ce moment c’est la stupeur chez nos voisins puisque l’Allemagne est virtuellement éliminée.

A Budapest se joue dans le même temps un Portugal – France qui ronronne. Jusqu’au moment ou Danilo s’écroule dans la surface après une sortie mal maîtrisée d’Hugo Lloris qui du poing droit heurte violemment le crâne du joueur portugais. L’arbitre désigne le point de penalty et Cristiano Ronaldo prend le portier français à contre-pied (1-0, 28e). Un but qui permet au Portugal de passer en tête provisoirement avec six points.

Mais alors qu’on arrive au bout de ce premier acte, Mbappé est à son tour bousculé dans la surface par Semedo. L’arbitre accord un penalty à la France après consultation de la VAR. Karim Benzema prend ses responsabilités et ne tremble pas pour le transformer (1-1, 45+2).

Karim c’est bim-bim

En deuxième période la France va doubler la mise grâce encore une fois à Karim Benzema, parti à la limite du hors-jeu et qui va fusiller Rui Patricio (1-2, 47e). Un but qui combiné à une éventuelle victoire hongroise condamne à ce moment le Portugal! Car dans le même temps l’Allemagne n’a toujours pas trouvé la faille face à la Hongrie.

Mais il était écrit que ce Portugal – France serait une affaire de penalty. Cette fois c’est Jules Koundé qui provoque d’une main une offrande à Cristiano Ronaldo. Le meilleur buteur du tournoi la transforme et inscrit son 109e but sous le maillot du Portugal, égalant ainsi Ali Daei (2-2, 60e). Et alors qu’ils étaient éliminés, le Portugal grâce à son égalisation revient à la deuxième place du groupe de la mort.

Une soirée folle

Mais à Munich la situation évolue elle aussi, et l’Allemagne revient à la hauteur de son adversaire grâce à Kai Havertz (66e, 1-1). L’Allemagne repasse donc à ce moment deuxième du groupe, le Portugal troisième et la Hongrie dernière. Mais le scénario de cette soirée est totalement fou, et la Hongrie va rapidement reprendre une longueur d’avance grâce à Schafer (1-2, 68e). A Budapest aussi on n’est pas en reste, puisque Pogba lâche une frappe superbe qui est magnifiquement repoussée main opposée par Rui Patricio sur son poteau (68e).

Et les cartes vont être rebattues durant les dix dernières minutes. L’Allemagne égalise une deuxième fois, cette fois grâce à Goretzka entré en jeu à la place de Gundogan (2-2, 84e). La Mannschaft retrouve donc la deuxième place du groupe, le Portugal la troisième. A Munich le match se termine avec un score de 2-2 qui permet aux Allemands de se qualifier. La France et le Portugal se séparent sur le même score à Budapest.

 

Les huitièmes de finale:

Galles-Danemark

Italie-Autriche

Croatie-Espagne

Suède-Ukraine

Belgique-Portugal

Angleterre-Allemagne

Pays-Bas-Rép. tchèque

France-Suisse

Latest news
Related news