Première réussie pour le Luxembourg dans son nouveau stade

C'était le grand soir pour la sélection qui disputait son premier match dans sa nouvelle enceinte, avec à la clé une victoire 2-1 face à l'Azerbaïdjan.

Enfin! L’équipe nationale disputait ce mercredi sa première rencontre dans le tant attendu nouveau Stade de Luxembourg. Et c’est Gerson Rodrigues qui allume la première manche avec un ciseau suite à un centre de Jans. Mais ce n’est pas au néo-Troyen que reviendra l’honneur de marquer le premier but dans la nouvelle enceinte. Quelques instants plus tard c’est Mica Pinto, bien décalé par Danel Sinani, qui d’une frappe croisée parvient à battre le portier azerbaïdjanais (1-0, 8e), pas irréprochable sur coup-là. Le nouveau stade est baptisé!

Et les hommes de Luc Holtz vont enfoncer le clou peu avant la demi-heure de jeu. Suite à une faute sur Barreiro de Hüseynov dans la surface, l’arbitre du match désigne logiquement le point de penalty. Gerson Rodrigues le transforme a ras de terre sur la gauche du gardien, et signe son troisième but en trois rencontres qualificatives pour le Mondial 2022 (2-0, 28e). Au final le Luxembourg rentre aux vestiaires nanti de deux buts d’avance, et face à un adversaire que l’on aura très rarement vu s’approcher des buts de Moris.

Makhmudov relance le suspense

Face à l’apathie de son équipe, le sélectionneur italien de l’Azerbaïdjan décide de procéder à trois changements dès la reprise. Des remplacements qui n’auront pas l’effet escomptée tant l’Azerbaïdjan peine à se montrer dangereux. C’est même le Luxembourg qui est proche du 3-0 après un beau mouvement collectif, mais Olivier Thill manque son dernier dribble alors qu’il était en bonne position dans la surface adverse (58e).

Contre toute attente, les visiteurs vont parvenir à réduire la marque, après une faute concédée par Chris Martins. Le coup franc situé à l’entrée droite de la surface luxembourgeoise est frappé par Makhmudov, qui va du pied droit déposer le ballon dans la lucarne de Moris (2-1, 67e). Premiers changements peu après pour Luc Holtz avec l’entrée de Bohnert et Veiga en lieu et place d’Olivier Thill et Mica Pinto.

Moins souveraine qu'en première période, la sélection luxembourgeoise voit l'Azerbaïdjan tout tenter pour arracher l'égalisation. Le suspense sera entier jusqu'au coup de sifflet final mais le Luxembourg tient bon en faisant preuve d'une grande solidarité défensive, et récolte ainsi les trois points pour son baptême du feu au Stade De Luxembourg. Rassurant avant de se déplacer en Serbie dans quelques jours. 

Luxembourg – Azerbaïdjan 2-1

Stade de Luxembourg, pelouse en bon état, arbitrage de M.Peljto (Bosnie) assisté de MM. Ibrisimbegovic et Beljo. 1500 spectateurs. Mi-temps: 2-0.

Evolution du score: Pinto (1-0, 8e), Rodrigues (2-0, 28e, s.p.), Makhmudov (2-1, 67e)

Cartons jaune: C.Martins (66e), Bohnert (82e) pour le Luxembourg, Hüseynov (28e), Ozobic (47e) pour l’Azerbaïdjan

Luxembourg (3-4-1-2): Moris; Carlson, Jans (cap.), Mahmutovic; O.Thill (74e, Bohnert), C.Martins, Barreiro, Pinto (76e, Veiga) ; S.Thill (90+2, Deville); Rodrigues, Sinani (90+3, Skenderovi).

Remplaçants: Schon, Kips, Malget, Holter, Delgado, Veiga, Borges, Muratovic, Rupil.

Sélectionneur: Luc Holtz

Azerbaïdjan (3-4-3): Magomedaliyev; Medvedev (cap.), Haghverdi, Salahli (68e, Sadikhov); Hüseynov (46e, Krivotsyuk), Makhmudov, Garayev (74e, Nuriiev), Ibrahimli (46e, Alaskarov); Ozobic, Ghorbani (46e, Emreli), Bayramov.

Remplaçants: Dzhenetov, Bayramov, Mustafayev, Sheydaev, Badalov, Tashgin, Khalilzade.

Sélectionneur: Giovanni De Biasi

Latest news
Related news