Le récit d’une saison aboutie

Après sa victoire à Wiltz, le F91 a remporté un championnat dont il était le leader depuis 21 journées. Une saison pleine qui, à un certain moment de la saison, aurait pu tourner en faveur du Progrès ou encore du Swift. Mais comme lors de l’époque révolue d’un Dudelange sous le règne de Flavio Becca, c’est le F91 qui l’emporte à la fin. Retour sur une saison aboutie du début à la fin.

Un début de saison costaud

À l’instar du début de saison 2020/2021, le F91 commençait de la meilleure des manières. Malgré le nul concédé face au Progrès lors de la première journée, les Dudelangeois engrangeaient 20 points sur 24 possibles (en huit journées), se positionnant logiquement premier, deux points points devant le premier prétendant, le Racing. Les mois qui suivaient, les pensionnaires du stade Nosbaum lâchaient parfois du leste sur certaines rencontres et voyaient certains adversaires revenir très proches à la trêve hivernale, comme l’UNA Strassen, surprenant troisième, mais surtout le Progrès qui, sur une très bonne dynamique, revenait à seulement une petite unité (32 contre 33 pour Dudelange).

En février, le F91 craque face à Niederkorn

Début février, après une trêve hivernale à rallonge et deux mois après le dernier match de championnat disputé, le F91, leader, reçoit… le Progrès Niederkorn, son premier poursuivant, dans un match qui peut changer beaucoup de choses. Les hommes de Stéphane Léoni renverseront la rencontre et l’emporteront en toute fin de match (1-2), leur permettant de reprendre la tête du championnat. À ce moment-là, on se dit que Dudelange peut tout perdre. Mais il ne s’inclinera plus pendant deux mois, à l’inverse d’un Progrès qui ne mettra plus un pied devant l’autre de la mi-mars jusqu’à quasiment la fin de la saison. Un premier prétendant écarté, il ne restait à nos yeux plus que le Swift et dans une moindre mesure le Fola pour prétendre détrôner le club de la Forge du Sud. 

L’inquiétude puis le soulagement

Les semaines passent et le F91 remporte des matchs par des scores larges (0-5 à Rosport, 0-4 à Ettelbruck), mais aussi étriqués et pas forcément des plus aboutis (2-1 face à Mondorf, 1-0 face à Differdange). Arrive alors le Fola, troisième, dans une rencontre qui pourrait voir le F91 virer un autre prétendant. Mais malgré leur nette domination, Mehdi Kirch et ses coéquipiers seront défaits 2-3 par les joueurs de Sébastien Grandjean. Rien d’alarmant en soit, sauf qu’une semaine plus tard, ces mêmes dudelangeois s’inclineront 3-1 sur la pelouse de Strassen. L’inquiétude grandit, d’autant plus que le Swift se profile lors de la 27e journée. Une confrontation au sommet de la BGL Ligue qui pourrait voir le Swift prendre les rênes du championnat en cas de victoire. Mais Dudelange ne flanche pas et s’imposera par la plus petite des marges (1-0) au terme d’un match plein et face à un Hesperange sans saveur, incapable d’apporter du danger. C’est le soir où tout se décante. Dudelange largue le Swift à cinq points, et même si le Fola n’est qu’à trois points, son calendrier ultra favorable (Rodange, Hamm et Wiltz) et sa différence de but lui permet d’avoir un matelas confortable en tête du championnat. Sans surprise, le F91 bat sans trop de problèmes ses trois adversaires (0-2, 7-0, 0-3) et s’offre un seizième titre de champion de Luxembourg, revenant à douze longueurs de la Jeunesse d’Esch, club le plus titré du pays.

La saison passée, le F91 avait craqué lors d’une phase retour ultra intense marquée par 23 rencontres entre mi-février et mai 2021. Les semaines anglaises avaient eu raison d’un Dudelange miné par les blessures et trahi par des points perdus parfois bêtement. En gardant ses meilleurs éléments et une ossature solide, Carlos Fangueiro a opté pour la continuité et a apporté la maturité qui leur aura peut-être manqué la saison dernière. La prolongation de contrat de deux ans du technicien portugais, il y a une semaine, symbolise certainement un Dudelange qui a su se réinventer il y a désormais deux saisons et qui continuera à aller dans ce sens : au F91, il y a moins de pétrole, mais plus d’idées.

Latest news
Related news