Le Fola remporte une victoire capitale

Dominé dans l’ensemble, le Fola réussit la très bonne affaire de la quatorzième journée sur la pelouse du Racing. Bien aidé par un Cabral absolument impérial et une grande efficacité sur coups de pied arrêtés, le tenant du titre recolle définitivement au groupe de tête.

Mabella omniprésent mais frustré.

Dans cette rencontre opposant le dauphin au champion en titre, bien dur de prédire qui va prendre l’avantage. Pourtant, très vite, le Racing pose les bases en essayant de proposer un football assez conquérant et fort agressif. En face, le Fola, loin d’être techniquement précis éprouve le plus grand mal à se procurer des opportunités. Une dynamique parfaitement symbolisée par Mabella, particulièrement véloce en ce samedi, à défaut d’être létal. À de nombreuses reprises, le joueur offensif du RFCU propose, combine, distille pour ses partenaires et se retrouve à la finition, mais quand il ne fait pas preuve de maladresse, Cabral est là pour enrayer les tentatives. Cherchant sans cesse la solution dans le dos la défense, les joueurs de Saibene, à plusieurs reprises, arrivent à trouver leurs attaquants, mais ni Mabella, ni Rossi ou encore Ikene ne parviennent à conclure. Les visiteurs, eux, dominés sans pour autant être dépassés ne se procurent que peu d’occasions, hormis une belle tentative à la demie-heure de jeu de Ouasseiro. Si les trente premières minutes du match sont indéniablement en faveur de l’alors dauphin, la fin de première mi-temps équilibre largement les débats, et sur une percée du Fola, Ruffier n’est pas loin d’être battu, mais sa défense veille au grain. L’arbitre siffle alors la mi-temps d’une rencontre plaisante malgré de nombreuses approximations techniques de part et d’autre.

Une deuxième mi-temps folle, le Fola vainqueur.

Au retour des vestiaires, le Fola, semble décidé à proposer plus. La rencontre, dans laquelle le match nul n’arrange aucune des deux équipes offre un rythme enjoué et des déplacements d’un but à l’autre constant. Le Racing continue de chercher l’ouverture du score et passe à plusieurs reprises proche, mais pêche toujours dans le dernier geste. En face, le tenant du titre fait passer des frissons dans la défense locale sur la quasi totalité de ses coups de pied arrêté, mais ni Pimentel, ni Dragovic ne peuvent conclure. La troisième opportunité sera la bonne puisque des suites d’un nouveau corner, Pimentel récupère aux abords de la surface et décoche une frappe lourde sur laquelle Ruffier ne peut rien faire (61e). Libéré par cette ouverture du score, le club d’Esch passe très proche de doubler le score dans la foulée, mais Ouassiero envoie sa frappe juste au dessus. Le Racing, pas décontenancé pour un sou donne tout pour revenir, mais Mabella, décidément dans tous les coups, trouve toujours sur son chemin Cabral, particulièrement impérial.

Dans un match de plus en plus ouvert et allant définitivement d’un but à l’autre, les occasions se font pléthores, et il est difficile d’imaginer que la rencontre va se terminer sur ce score. Alors que les locaux, toujours portés par Mabella à l’image de cette frappe splendide aux 30 mètres que Cabral dévie encore une fois en corner, donnent tout pour revenir, le Fola joue les contre à fond et cherche le K.O.

Et pourtant, malgré quelques dernières tentatives de part et d’autre, ce clash se termine sur ce score en faveur du tenant de titre. Un résultat précieux pour le Fola qui recolle définitivement au haut de tableau, tandis que le Racing enchaîne un nouveau mauvais résultat et semble avoir bien des difficultés à terminer cette fin d’année 2021.

Latest news
Related news